Nouveau module basic à 1€ par mois

Trois modules pour gérer votre intermittence

Nos solutions

à partir de 1/mois

Intermittent du spectacle

Gérez votre statut

en quelques clics !

100% gratuite, 100% connectée

Installez notre appli
sur tous vos mobiles

appStore.png googlePlay.png

Faites vos premiers calculs sur

simulateurs gratuits

et découvrez la facilité d'utilisation de mescachets.com

Solution de calcul en ligne

intermittent

du spectacle

Votre Assurance-Chômage calculée

en temps réel

Date de fin de droits, 507 h, Allocation Journalière, Carence...

Compatible et optimisé pour

smartphones

et tablettes

fonctionnant sous IOS et Android

Vos données protégées sur

serveurs

sécurisés

Les questions les plus fréquentes des
intermittents du spectacle (F.A.Q)

Introduction
mescachets.com permet à un intermittent du spectacle de gérer sa situation professionnelle en ligne en toute confidentialité. Il suffit d’enregistrer les données de base de vos AEM et mescachets.com calcule en ligne votre situation vis-à-vis du Pôle Emploi (Assedic intermittent). Elle s’affiche en temps réel, avant même que l'administration ne sache où vous en êtes !

Pourquoi ?
Parce qu'il s'écoule un délai entre le moment où le Pôle Emploi enregistre votre Déclaration Mensuelle et celui où ils enregistrent vos AEM. Ce n’est qu’à l’issue de ce délai qu’ils valident ou corrigent votre déclaration, et que leur système met à jour votre dossier.

Comment faites-vous mieux ?
mescachets.com utilise exactement les mêmes formules de calcul que le Pôle Emploi (formules officielles des annexes 8 et 10 - statut intermittent) et traite vos données à l’identique et en temps réel. En enregistrant vous même vos contrats d'intermittents du spectacle (vos AEM) régulièrement dans votre espace personnel, vous êtes toujours à jour, et vous visualisez votre situation instantanément (dates à connaître, taux intermittent, ...) !

Vous avez d’autres questions sur mescachets.com ?
Avant de nous écrire, voyez d’abord si nous n’y avons pas encore répondu dans notre liste des questions fréquentes (FAQ) ci-dessous. Si ce n’est pas le cas, merci de nous adresser un mail à : contact@mescachets.com.

Liste des questions-réponses

ou Rechercher
Généralités

Généralités

Je ne suis pas très doué(e) en informatique. Est-ce vraiment fait pour moi ?

Oui !

Le régime de l'intermittence du spectacle est très complexe. Donc pour être utile au plus grand nombre, il fallait que mescachets.com soit le plus simple possible. Pas besoin d'être un génie informatique pour l'utiliser.

 

C'est intuitif

Les formulaires de saisie des données suivent toujours une logique simple. Il suffit de se laisser guider. Quant aux résultats, ils s'affichent en clair avec des commentaires spécifiques ou généraux. Tout est fait pour vous faciliter la tâche à chaque étape.

 

Et vous allez tout comprendre

Chaque page du site dispose d'une aide en ligne qui rappelle la règle si nécessaire. Un système d'info-bulles omniprésent sur mescachets.com, vous assiste en permanence pour préciser comment compléter un champ ou rappeler la définition d'un mot.

 

Enfin, cette page de Foire Aux Questions est régulièrement mise à jour.

 

Car mescachets.com ne vous donne pas seulement vos résultats. Il vous aide aussi à les comprendre et à les interpréter pour mieux gérer votre carrière professionnelle sous le régime d'indemnisation d'intermittent du spectacle.

Mac ou PC ?

Peu importe !

mescachets.com est le premier logiciel en ligne pour les intermittents du spectacle. Il n'y a rien à télécharger : une connexion et un navigateur internet suffisent.

 

Compatible avec tous les systèmes

mescachets.com est sur internet donc compatible avec Mac, PC, Windows, Linux, IOS, Androïd... Et vous n'avez aucune mise à jour à faire ou de nouvelle version à télécharger. En résumé, vous utilisez toujours la dernière version car c'est nous qui faisons les actualisations.

 

24h/24, 7j/7, où que vous soyez !

Vous pouvez changer de machine, de version de système, de navigateur, ou de pays : vous n'aurez aucun transfert à faire ! Vos données seront toujours accessibles 24h/24, 7j/7 où que vous soyez !

 

En toute sécurité

Toutes vos données sont automatiquement cryptées, stockées, protégées, cloisonnées et sauvegardées dans votre espace personnel sur les serveurs de mescachets.com.

 

Et bien à l'abri

Autrefois, il suffisait d'une sauvegarde oubliée et d'un virus téléchargé bêtement ou d'un crash de disque dur ou d'une panne intempestive de l'ordinateur ou même d'un changement de version de logicielle pour voir toutes ses données enregistrées s'envoler.

 

Aujourd'hui, avec mescachets.com, depuis n'importe quelle machine, vos données vous attendent, intactes, à votre disposition dans le cloud ! Même le dégât des eaux de la salle de bain du voisin du dessus ne vous fait plus peur (n'est-ce pas Ludo) ?

Quel navigateur internet recommandez-vous ?

Vous avez le choix !

Chrome, Firefox, Safari (et même Dolphin pour iPad !). Dans tous les cas, un navigateur aux normes internationales et de génération récente.

 

Comme tous les professionnels de l'internet, nous déconseillons l'utilisation d'Internet Explorer (Microsoft). Mais si vous y tenez, merci d'utilisez au moins la version 8.

 

Bon à savoir

Certains navigateurs rares ou très anciens (AOL, Netscape) ne répondent pas aux normes actuelles internationales de la W3C. Si leur utilisation est sans danger pour votre ordinateur, ils peuvent engendrer des affichages bizarres et des dysfonctionnements.

Pourquoi ce service est-il payant ?

Simplicité

mescachets.com a nécessité de nombreuses heures de développement et de tests auprès d'intermittents du spectacle pour vous assurer non seulement de la fiabilité de ses calculs mais surtout de sa grande simplicité d'utilisation tant sur la version internet que l'application smartphone et tablette.

 

Fiabilité

L'hébergement de vos données sur serveurs dédiés et redondants, les développements techniques permanents et la maintenance régulière ont des coûts incompressibles et récurrents. Ils mettent mescachets.com à votre service 24h/24 et 7j/7.

 

Sécurité

L'utilisation des dernières technologies en matière de sécurisation et de cryptage des échanges ainsi que la certification par la Première autorité de certification de confiance en Europe (GobalSign) représentent un coût supplémentaire sur lequel nous ne transigeons pas.

 

Et une ambition

Ces investissements conséquents n'empêchent pas mescachets.com de proposer un tarif de base très faible : 1 €/mois seulement. Pour permettre aux intermittents du spectacle de toute la France d'accéder à ses prestations en toute simplicité, en toute fiabilité et en toute sécurité !

 

ET N'OUBLIEZ PAS, SUR INTERNET : 

"Si c'est gratuit, c'est que c'est VOUS le produit !"

Pourquoi ne pas financer ce service avec la publicité ?

Sécuriser vos données !

Quand vous vous abonnez à mescachets.com, votre espace personnel, vos données personnelles et les connexions sont sécurisés

 

La présence de publicités extérieures représente un risque d'intrusion dans le système car c'est techniquement une porte d'accès impossible à sécuriser à 100%.

 

C'est un risque que nous refuserons toujours de prendre !

Comment mes données sont-elles en sécurité et restent-elles confidentielles ?

mescachets.com utilise les dernières solutions technologiques pour vous fournir fiabilité, sécurité et confidentialité. Le tout en respectant au mieux l'environnement.

 

Fiabilité de l'hébergement

Nous utilisons les services de la société OVH, le prestataire français n°1 spécialisé dans le stockage des données sur serveurs professionnels redondants avec sauvegarde régulière. Si l'un des serveurs venait à tomber en panne, l'autre prendrait immédiatement le relai. C'est cette entreprise qui nous garantit la qualité et la fiabilité de ses prestations. Vous pouvez vous connecter 24h/24, 7j/7 depuis le monde entier !

 

Protection des serveurs

Les bâtiments qui protègent les serveurs ont été élaborés pour garantir leur fonctionnement même dans des situations extrêmes : alimentation électrique ininterrompue, télé et vidéosurveillance 24h/24, respect des normes anti-incendies, anti-inondations et anti-sismiques.

 

Confidentialité de vos données

L'accès à votre compte est protégé par un login et un mot de passe crypté au moment de votre inscription. Ensuite, le transfert d'information depuis votre ordinateur vers nos serveurs se fait sous protocole TLS (SSL), solution de sécurisation et de cryptage des données utilisée par les banques. Personne ne peut intercepter ou décoder les informations. Notre certificat de sécurité SSL (HTTPS) est émis par Globalsign, première autorité de certification de confiance en Europe.

 

Respect de l'environnement

Nous avons sélectionné OVH pour son approche écologique. Depuis 2004, c'est le seul hébergeur mondial à avoir mis en place un système industriel de refroidissement liquide de tous les serveurs dédiés. La puissance électrique nécessaire pour faire fonctionner les climatisations a été ainsi réduite de 60%. En 2008 et 2009, la mise en place d'EcoSalles a permis une réduction de 90% de l'énergie nécessaire pour faire fonctionner les climatisations du datacentre. De plus, c'est le seul hébergeur mondial qui dispose des technologies "Green Cooling Energy Saver datacenter", qui consacre moins de 10% de l'énergie totale du datacentre pour le refroidissement. Les 90% d'énergie restants sont nécessaires pour alimenter les serveurs. Puis, la consommation électrique d'un serveur a été encore réduite de 30% tout en augmentant la puissance de calcul de 30%. Enfin, ce prestataire travaille activement à la recherche sur l'alimentation photovoltaïque des serveurs.

Que se passerait-il si l'Assurance-Chômage modifiait profondément le système d'indemnisation des Intermittents du Spectacle ?

Nous aurions du travail... mais pas vous !

Si l'administration venait à modifier les formules et conditions d'indemnisation actuelles, il nous suffirait, à notre tour, de modifier notre algorithme pour que vos données soient interprétées à la nouvelle manière. 

 

Nous avons conçu mescachets.com en étant conscient que cela pouvait arriver. Nous conservons toutes vos données à l'état brut en sécurité sur nos serveurs. Elles sont indépendantes du système de calcul (algorithme) qui les interprète à la manière de l'Assurance-Chômage.

 

Les données de base resteront les mêmes !

Quoiqu'il se décide, lors d'une déclaration de travail, il y aura toujours besoin des informations suivantes :

- date de début et de fin de contrat,

- nombre de jours et d'heures travaillés,

- salaire brut,

- nom de l'employeur.

 

Bonne nouvelle !

Ce sont les seules infos obligatoires que vous devez saisir aujourd'hui sur mescachets.com. Et ce seront, à n'en pas douter, celles qui seront toujours demandées.

Comment sont calculés les résultats ?

Avec les formules officielles

Pour établir votre bilan de situation, mescachets.com utilise les mêmes formules que  l'Assurance-Chômage : La circulaire N° 2012-14 du 25 mai 2012 (qui remplace la très célèbre circulaire n° 2007-08 du 4 mai 2007) - Publication au journal officiel de l’arrêté d’agrément des Annexes VIII et X au règlement général annexé à la Convention du 6 mai 2011 relative à l’indemnisation du chômage.

 

ATTENTION : mescachets.com traite uniquement les informations que vous avez saisies. Si ces données sont erronées ou incomplètes, des différences pourront apparaître avec les calculs réalisés par l'Assurance Chômage.

Les calculs sont-ils infaillibles et pouvez-vous garantir les résultats ?

Nous utilisons les formules officielles.

Donc les résultats doivent être rigoureusement les mêmes que ceux qui vous sont communiqués par l'Assurance-Chômage.

 

En théorie seulement, car dans la pratique, il y a trois sources d'erreur possibles :

1-. Vous vous trompez en saisissant vos données dans mescachets.com

2-. Pôle Emploi se trompe en saisissant vos données dans son système

3-. L'employeur se trompe en remplissant l'AEM qui sera enregistrée en l'état par l'Assurance-Chômage

 

Restez vigilant !

A) Si Pôle Emploi ou l'employeur se trompent et que vous le détectez à temps, il vous incombe de demander rectification.

B) Si vous commettez des erreurs en saisissant vos données, mescachets.com restituera vos erreurs ! Alors soyez attentif lors de la saisie !

 

L'erreur est tellement humaine (vous, Pôle Emploi, Employeur) que nous ne pouvons vous garantir les résultats. Sachez simplement que nous avons tout fait pour réduire le risque de votre côté !

 

Que faire ?

Pour minimiser ces risques de différences, nous vous recommandons de bien vérifier votre AEM (Attestation d'Employeur Mensuelle) lorsque vous la recevez. C'est le document qui fait foi aux yeux de l'Assurance-Chômage. Si vous détectez une anomalie sérieuse, faites la corriger immédiatement par votre employeur. Et corrigez votre saisie dans mescachets.com s'il y a lieu.

 

  Pour bien vérifier votre AEM, reportez-vous à la rubrique AEM de cette FAQ.

Existe-t-il une application pour smartphones ou tablettes ?

Oui, elle est gratuite sous IOS et Androïd et sans limite.

Nous proposons à nos utilisateurs une application simple mais très efficace : simulateurs gratuits et faq sont accessibles en une touche ! Et lorsque vous êtes abonné au site, vous bénéficiez des fonctionnalités de base (ajout, modification, suppression des contrats, affichage de la stuation actuelle). 100% efficace, et 100% utile.


 

 

 

Nous avons également optimisé le site pour tous les appareils

La version actuelle de mescachets.com a été développée pour être affichée de façon optimale sur les navigateurs internet de ces deux types d'appareils, comme elle l'est sur votre ordinateur de bureau ou votre ordinateur portable.

 

Où que vous soyez et quel que soit votre appareil, vos données sont présentées exactement de la même façon, à l'abri sur nos serveurs, protégées durant leur transfert, accessibles en permanence et toujours à jour.

 

Puis-je proposer d'effectuer des prestations artistiques sous le régime d'auto-entrepreneur ?

Circulaire du 28 janvier 2010

relative à la mise en oeuvre, pour les artistes et techniciens du spectacle, des dispositions de la loi de modernisation de l'économie n° 2008-776 du 4 août 2008 créant le régime de l'auto-entrepreneur

 

Nous vous recommandons de lire l'intégralité de cette circulaire (voir lien ci-dessous) qui précise les conditions rendant possible la coexistence des régimes auto entrepreneur et intermittent du spectacle : Lien vers le texte intégral

 

Mais nous attirons votre attention sur l'extrait suivant :

 

Extrait relatif aux artistes

 

[...]

 

L'artiste du spectacle est exclu au cas général du régime de l'auto-entrepreneur

 

 

CHAPITRE I

L'exercice de la profession d'artiste dans le cadre de la présomption de salariat est incompatible avec le régime d'auto-entrepreneur

 

 

L'artiste du spectacle qui exerce son activité en qualité de salarié dans le cadre des dispositions de l'article L. 7121-3 du code du travail (voir annexe 1) ne peut pas se déclarer auto-entrepreneur pour la même profession.

 

 

En effet, l'article L.7121-3 du code du travail dispose que tout contrat entre un entrepreneur et un artiste du spectacle est présumé être un contrat de travail dès lors que cet artiste n'exerce pas son activité dans des conditions impliquant son inscription au registre du commerce et des sociétés. Le double statut n'est donc pas envisageable dans la même profession.

 

 

Cette présomption de salariat subsiste quels que soient le mode et le montant de la rémunération, ainsi que la qualification donnée au contrat par les parties. Elle est maintenue même s'il est prouvé que l'artiste conserve la liberté d'expression de son art, qu'il est propriétaire de tout ou partie du matériel utilisé ou qu'il emploie lui-même une ou plusieurs personnes pour le seconder, dès lors qu'il participe personnellement au spectacle (article L. 7121-4 du code du travail).

 

 

Lorsqu'un artiste choisit d'exercer exclusivement son activité artistique dans des conditions qui impliquent son inscription au registre du commerce, il peut utiliser le régime de l'auto- entrepreneuriat pour l'exercice de cette activité indépendante.

 

 

CHAPITRE II

 

Les artistes du spectacle salariés ne peuvent pas bénéficier du régime d'auto entrepreneur au titre de cette activité en raison de leur affiliation au régime général de la sécurité sociale.

 

Les activités rattachées au régime général de la sécurité sociale ne peuvent pas bénéficier du régime de l'auto-entrepreneur, qui est réservé aux entrepreneurs relevant du régime social des indépendants (RSI).

 

Les artistes de spectacle salariés sont affiliés au régime général de la sécurité sociale, ils ne sont pas rattachés au RSI. Ils ne peuvent dès lors pas bénéficier du régime de l'auto-entrepreneur Z.

 

 

En revanche, un artiste qui créerait une activité artisanale, commerciale ou libérale distincte pourrait se déclarer en autoentrepreneur dès lors que cette activité ne relève pas de son activité artistique. 

[...]

 

 

Organisation personnelle

Organisation personnelle

De quoi a-t-on besoin pour bien commencer sur mescachets.com ?

Voir la rubrique : Bien utiliser mescachets.com

Comment s'en sortir avec tous ces documents administratifs ?

mescachets.com a été imaginé et conçu par un intermittent du spectacle qui comme vous, est rapidement perdu au milieu de tous ces papiers.

 

Voici ses conseils

 

1-. Commencez par vous abonner au site : il a été conçu pour ça ! Cela vous aidera à structurer votre suivi professionnel.

 

2-. Astreignez-vous ensuite à y enregistrer vos contrats régulièrement même si vous n'avez pas encore toutes les données. Vous connaissez au moins les dates, l'employeur et le montant brut. Vous ajusterez à réception des documents. Ensuite, à vous de choisir la cadence. L'idéal restant de le faire à l'issue de chaque contrat.

 

3-. Quand vous recevez de votre employeur un document relatif à un contrat :

  • connectez-vous à mescachets.com.
  • sélectionnez le contrat dans votre liste et cochez la case correspondant au document reçu et saisissez si nécessaire les données complémentaires.
  • Faites une croix au stylo sur le document papier pour vous rappeler que vous l'avez bien enregistré.
  • Ensuite, classez-le soigneusement ou mettez-le au milieu des autres dans une grande boite en carton réservée à cet effet.

 

Surtout, ne les perdez pas. Ils pourraient vous être indispensables, car les organismes réclament toujours les originaux.

 

4-. Quand vous recevez un document du Pôle Emploi (attention, ils contiennent souvent des informations essentielles à votre suivi)

  • Si c'est un document papier, classez-le soigneusement ou mettez-le dans une grande boîte en carton (la même que la précédente par ex.)
  • Si c'est un document électronique, créez un dossier sur votre ordinateur et sauvegardez systématiquement tous les pdf que Pôle Emploi vous adresse. Pensez à changer le nom du pdf en résumant le contenu en clair avec la date pour faciliter vos recherches futures.

 

NB : Si vous avez choisi l'option "grande boîte en carton", vous mettrez juste un peu plus de temps à les retrouver, c'est tout !

Mon cas est particulier. Puis-je vous écrire ?

Problème technique sur le site

Vous pouvez bien-sûr nous écrire si vous rencontrez une difficulté technique lors de l'utilisation, ou si vous détectez un dysfonctionnement qui nous aurait échappé (malgré nos vérifications et tests préliminaires).

 

Problème professionnel personnel

Vous trouverez dans cette FAQ, les réponses aux questions professionnelles les plus fréquentes, relatives au régime d'indemnisation de l'intermittence du spectacle.

 

Mais c'est un sujet d'une extrême complexité qui induit une grande variété de situations particulières. MesCachets.com s'efforcera toujours de répondre par mail à toutes les sollicitations ou questions particulières des abonnés à son service.

 

Si vous n'êtes pas abonné à MesCachets.com, vous trouverez probablement dans cette FAQ les premiers éléments de réponse pouvant correspondre à votre situation individuelle. En revanche, notre service n'est pas structuré pour répondre à toutes les solliciations. Nous donnons toujours la priorité à nos abonnés.

 

Bon à savoir

Il existe sur le web des forums et des organismes (souvent payants), en mesure de répondre à des questions très spécifiques et probablement capables de vous aider individuellement. Cependant, nous vous invitons à la plus grande vigilance, notamment sur les sites de partage et forums où les intervenants les plus compétents côtoient malgré eux les amateurs les plus mal éclairés.

 

NB : Si, de votre point de vue, une question/réponse manque à cette FAQ, vous pouvez l'adresser à contact@mescachets.com. L'administration du site, seule juge, l'ajoutera à cette liste si elle correspond à l'intérêt général.

Comment déposer une réclamation auprès de Pôle Emploi ?

Extrait du site Pôle Emploi

Pour toute réclamation, contactez votre pôle emploi. Si cela n'aboutit pas, vous pourrez ensuite saisir le Directeur Régional ou le Médiateur Pôle emploi.

 

Prenez d’abord contact avec votre site Pôle emploi

Vous êtes mécontent ou insatisfait d’une décision prise par Pôle Emploi, du fonctionnement de votre Pôle Emploi ou du traitement de votre demande ?

 

Quel que soit l'objet de votre réclamation, prenez tout d'abord contact avec votre site Pôle Emploi par courrier, par téléphone, par e-mail ou en vous déplaçant. Dans la plupart des cas, cela permettra de résoudre la difficulté.

 

Dans certains cas relatifs à l’indemnisation, votre conseiller peut vous aider à préparer un dossier pour les Instances Paritaires Régionales.

 

Si la réponse de votre site local ne vous satisfait pas saisissez la Direction Régionale de Pôle emploi ou le Médiateur de Pôle emploi

 

La Direction Régionale de Pôle emploi

Vous pouvez porter votre réclamation devant la direction régionale de Pôle emploi, qui est l’autorité hiérarchique de votre site local. Adressez votre réclamation par courrier. Votre site local ou le 3949 vous indiqueront les coordonnées postales.

 

Le médiateur : un droit nouveau

A sa création, Pôle Emploi s’est doté d’un médiateur. La seule condition pour saisir le médiateur est d’avoir préalablement déposé une réclamation auprès de votre site Pôle Emploi.

Saisie des données

Saisie des données

Quelles informations vais-je devoir saisir ?

Vos critères Assurance-Chômage

Saisissez une fois pour toute votre profil personnel et professionnel à la Rubrique Mon Compte>Profil perso. et profes.

 

Ensuite, complétez les champs indispensables aux calculs de votre situation actuelle et future à la rubrique Mon compte>Infos Ass.-Chôm.

 

Seulement 4 données par contrat

Puis, enregistrez ou mettez à jour vos contrats/AEM depuis votre date d'ouverture des droits.

Les seules données obligatoires sont :

- l'annexe (artiste ou technicien)

- les dates travaillées

- le montant brut

- le nom de l'employeur

Les autres données sont facultatives mais elles sont très simples à compléter et pourraient vous être très utiles !

 

Simple et rapide

Grâce à son formulaire (avec calcul automatique des heures) et à son système de contrats-types, mescachets.com vous simplifie encore plus la tâche. Vous allez saisir vos contrats/AEM en un temps record !

 

Résultats instantanés

mescachets.com effectue pour vous tous les calculs en temps réel : date de fin de droits, recherche automatique des heures, calcul de la future AJ et de la franchise. Et avec quelques infos de plus, vous allez vraiment mieux gérer votre carrière.

Pour connaître ma date de fin de droits, faut-il saisir tous mes contrats ?

Oui, c'est indispensable !

Pour réaliser ce calcul automatiquement, mescachets.com doit intégrer toutes les données déclarées à Pôle Emploi depuis votre date d'ouverture de droits.

 

Sans oublier, si vous les avez déclarées, les autres situations susceptibles d'influencer les calculs de l'Assurance-Chômage : Formation, congés, accident, stage, travail à l'étranger, etc...

 

Ne vous découragez pas !

Grâce au formulaire de saisie conçu par un intermittent du spectacle et au système de contrats types pré-enregistrables, il ne vous faudra que très peu de temps pour que votre situation soit à jour. Vous aurez alors une vision claire de votre situation.

Pourquoi ma date de fin de droits change-t-elle à chaque fois que j'ajoute un nouveau contrat ou que j'en modifie la durée ?

Convention 2014

dans le cadre de cette convention 2014, il n'existe pas de date de fin de droits connue à l'avance et appelée autrefois date anniversaire.


Lors de votre admission (ou ré-admission), vous démarrez donc avec un capital de 243 jours d'allocations qui s'épuise à chaque jour indemnisé.

 

Donc, en imaginant que vous ne travaillez pas du tout, votre nouvelle date de fin droits est dans 243 jours.

 

Jours travaillés = date de fin décalée

Chaque activité déclarée génère après calcul une valeur en jours non indemnisés puisque travaillés. A la fin du mois, ce nombre de jours vient s'ajouter à votre date de fin théorique et ainsi de suite chaque mois.

 

MesCachets.com calcule ce décalage en temps réel. Et à chaque nouveau contrat correspond une valeur en jours non indemnisés qui vient ajuster votre calcul en temps réel.

NB : Le décret de juillet 2016 détermine à l'avance la date de l'examen de votre situation. Il s'agit du lendemain de la date ayant permis l'ouverture des droits coutants + 1 an.

 

Que se passe-t-il lorsque je valide un contrat après saisie ?

Plusieurs niveaux s'actualisent :

 

1) mescachets.com met à jour :

 

  • Les totaux de vos salaires perçus depuis votre date d'ouverture de droits,
  • Le nombre d'heures travaillées depuis votre date d'ouverture de droits,
  • L'état de vos contrats "incomplets" et "impayés",
  • Vos statistiques,
  • Les données nécessaires à votre déclaration de situation mensuelle,
  • Les données nécessaires au calcul de votre revenu imposable et de vos congés spectacles (Module Calculator)

 

2) mescachets.com calcule pour le mois :

 

  • Le nombre de jours (indemnisés et non indemnisés) pris en compte par l'Assurance-Chômage
  • Le nombre de jours de franchise à déduire (s'il y a lieu)
  • Le nombre d'heures pris en compte par l'Assurance-Chômage
  • Le montant théorique de votre allocation mensuelle

 

3) mescachets.com affiche votre situation Assurance-Chômage :

 

  • Votre date de fin de droits (Convention 2014)
  • Votre période de référence (sur 304, 319 ou 365 jours selon la réglementation dont vous dépendez)
  • Le nombre d'heures cumulées sur cette période
  • Le cumul des salaires sur cette période
  • Le montant de votre future Allocation Journalière Nette
  • Les jours de franchise à venir (s'il y a lieu)

 

MesCachets.com traite uniquement les informations que vous avez saisies. Si ces données sont erronées ou incomplètes, des différences peuvent apparaître avec les calculs réalisés par l'Assurance-Chômage.

Je constate des différences entre mes saisies et la prise en compte par l'Assurance-Chômage, est-ce normal ?

Errare humanum est

Dans un contrat, certaines informations sont sujettes à interprétation, ou à erreur. Voilà pourquoi la vérification de votre AEM est cruciale car si votre employeur s'est trompé en la complétant, ces erreurs vont avoir un effet immédiat sur votre situation. En effet, les informations figurant sur l'AEM (Attestation d'Emploi Mensuelle) sont celles qui sont toujours retenues par l'Assurance-Chômage.

 

Ensuite, lors de la saisie de vos contrats dans mescachets.com, vous pouvez vous tromper. Soyez donc vigilant. Idem lors de votre déclaration en ligne, une erreur de saisie est vite arrivée. A ce sujet, la déclaration mensuelle pré-remplie de mescachets.com est aussi conçue pour vous aider à vérifier avant de valider.

 

Enfin, l'Assurance-Chômage peut elle aussi se tromper, notamment lors de la saisie de votre déclaration mensuelle si elle est sur papier.

 

Bref, toutes ces sources d'erreurs potentielles peuvent génèrer des écarts entre votre bilan mescachets.com et celui de l'Assurance Chômage.

 

Temps réel

Il est également possible que votre AEM parvienne avec retard à Pôle Emploi (par rapport à votre date de déclaration). Tant que cette AEM n'est pas enregistrée par l'Assurance-Chômage, votre décompte n'est pas ajusté.

 

Si vous avez enregistré ce contrat dans mescachets.com, vous êtes en temps réel et vous anticipez votre situation par rapport à l'administration. En général, elle rectifiera ses calculs à l'occasion des relevés de situation suivants.

 

Où trouver le Salaire Brut Abattu ?

Le montant figure sur votre AEM, juste à côté de votre Salaire Brut.

 

 

En savoir plus

Voir les questions Assurance-Chômage.

A quoi servent les champs qui apparaissent quand je coche Congés Spectacles ?

Cas général

Dans la grande majorité des cas, inutile de compléter ces champs ! En effet, le montant brut du cachet intermittent et le nombre de jour travaillés que vous avez déjà saisis sont ceux retenus par défaut par mescachets.com pour le calcul de vos Congés Spectacles.
 

Plafonné

En revanche, un employeur peut plafonner le montant qui va servir de base au calcul de vos Congés Spectacles. Il figure sur votre feuillet et est inférieur au montant brut du cachet. Vous devrez alors compléter le champ : "BASE CONGÉ OU BRUT PLAFONNÉ" qui apparait lorsque vous cochez la case CS.

 

De même, si le nombre de jours indiqué sur le feuillet est différent du nombre de jours contractuel,  complétez le champ "NB REEL DE JOURS" qui apparait.

 

Mais attention

Pour laisser mescachets.com prendre en compte vos données par défaut, laissez bien ces champs vides. Si vous indiquez 'zéro' (0), la valeur du contrat sera considérée comme nulle et vos calculs seront faussés.

 

 

A quoi sert la case ADAMI ?

Au suivi de vos déclarations

 

Sur mescachets.com, l'ADAMI simplifie le suivi de vos déclarations.

 

Lorsque vous enregistrez un contrat qui générera des droits ADAMI, cochez la case dans le formulaire principal et remplissez les champs : Projet et Rôle. Puis validez.

 

Lorsque vous connaîtrez la date de déclaration, il suffira de la compléter.

 

  La rubrique ADAMI liste alors les contrats "non déclarés" en priorité.

L'appli MesCachets.com

L'appli MesCachets.com

Où puis-je télécharger : Intermittent du spectacle, l'appli MesCachets.com pour Android ?

Ici !

 

Faut-il être abonné pour pouvoir utiliser l'appli MesCachets.com ?

Non, l'appli MesCachets.com est 100% gratuite !

L'appli MesCachets.com a été développée pour que tous les intermittents du spectacle puissent l'utiliser. Les simulateurs gratuits sont connectés au site (ils sont toujours à jour) et la FAQ (disponible hors connexion) permettront toujours à un intermittent averti de gérer seul sa sitution professionnelle sans débourser un centime.

 

Mais c'est plus pratique si vous ouvrez un compte !

Mais pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête et sauvegarderer leurs données automatiquement sur les serveurs sécurisés de MesCachets.com, il suffit de s'abonner sur le site et toutes les fonctionnalités de la partie Mon Compte deviennent accessibles avec le login et le mot de passe habituel.

 

Comment ouvrir un compte depuis l'appli ?

Rendez-vous sur le site !

Aujourd'hui, il n'est pas possible de s'abonner au site internet directement depuis l'appli installée sur votre téléphone et sur votre tablette. Mais pour bénéficier de toutes les fonctionnalités du site et de la partie "Mon Compte" sur l'appli, visitez la page ci-dessous et choisissez la formule d'abonnement qui vous convient :

Abonnez-vous à MesCachets.com !

Êtes-vous compatibles avec iPhone 6 et iOS 8 ? Avec quelles versions êtes-vous compatibles ?

Oui, bien-sûr !

L'appli MesCachets.com a intégré dès son premier développement les derniers critères iOS. Vous constarerez également qu'elle est compatible avec le tout nouvel iPhone.

 

Grille de compatibilité :

IOS (Apple) : IOS 7.1 et + sur :

  • iPhone 4 à 7
  • iPad (toutes versions)

 

Androïd (Google) : Androïd 4.2 et + sur :

  • mobiles toutes marques
  • tablette 7, 9 et 10 pouces
Quelles différences entre les versions iOS (Apple) et Android (Google) ?

Identiques mais différentes !

Les versions IOS et Androïd de l'appli MesCachets.com sont rigoureusement identiques sur le plan des fonctionnalités. Que vous les ayez installées sur votre mobile ou sur votre tablette, vous retrouverez le même niveau d'exigence en terme de fluidité et de qualité.

 

Respect des usages et des appareils

En revanche les mécaniques de fonctionnement peuvent faire apparaître des différences. Mais pour les utilisateurs habitués à leur système, nous avons respecté les usages propres à chacun.

 

Exemple : Suppression d'un enregistrement

 Sur IOS (Apple) : Faire glisser le doigt vers la gauche (swipe gauche) sur le nom du contrat. Le bloc rouge "Supprimer" apparait.

 Sur Androïd (Google) : Maintenir le doigt appuyé sur le nom du contrat. Une fenêtre avec deux options s'affiche : Voir ou Supprimer.

Enfin vous noterez que sur votre mobile ou sur votre tablette, les versions ont été optimisées pour l'affichage le plus approprié à votre appareil et à son écran.

 

Respect des utilisateurs

Enfin, si vous avez un mobile Androïd et une tablette IOS, installez l'appli sur les deux et gérez votre compte indifféremment avec l'un ou l'autre ! Vos données sont de toutes façon en sécurité sur nos serveurs (basés en France).

Où sont mes contrats "simulés" ?

Pas encore sur l'appli

Les contrats que vous déclarez comme simulés à la rubrique Simulation sur le site ne sont pas encore gérables depuis l'appli. C'est pourquoi ils n'apparaissent pas dans votre liste.

 

Mais rassurez-vous ils n'ont pas disparu ! Ils figurent bien sur votre compte. Pour les retrouver, connectez-vous depuis le site internet.

 

A quoi correspond la recherche sur la liste des contrats ?

Les employeurs uniquement

Le champ de recherche qui figure sur la liste des contrats nécessite au minimum 3 caractères pour fonctionner (comme tous les champs de recherche sur l'appli) et ne concerne pour le moment que les noms d'employeurs.

Une pastille rouge de notification s'affiche sur mon icône. Pourquoi ?

Un nouveau message !

L'appli MesCachets.com vous tient informé en temps réel (par notifications) ou quand vous le souhaitez (rubrique messages).

 

Nouvelles réglementations sur l'intermittence, bon à savoir, nouveautés, promos : en choisissant de rester connecté par notifications "push" (rubrique paramètres appli) vous recevez la dernière info du moment sur vos appareils et la pastille rouge s'affiche.

 

Ne ratez plus rien !

Une notification manquée ? Retrouvez les dernières infos envoyées par l'administration du site à la rubrique Messages de l'Appli.

Comment supprimer un enregistrement de ma liste des contrats ?

Suppression d'un enregistrement

 Sur IOS (Apple) : Faire glisser le doigt vers la gauche (swipe gauche) sur le nom du contrat. Le bloc rouge "Supprimer" apparait.

 Sur Androïd (Google) : Maintenir le doigt appuyé sur le nom du contrat. Une fenêtre avec deux options s'affiche : Voir ou Supprimer.

Enfin vous noterez que sur votre mobile ou sur votre tablette, les versions ont été optimisées pour l'affichage le plus approprié à votre appareil et à son écran.

Où puis-je télécharger : Intermittent du spectacle, l'appli MesCachets.com

Ici !

 

 

 

 

Où puis-je télécharger : Intermittent du spectacle, l'appli MesCachets.com pour iOS ?

Ici !

 

 

 

Bien utiliser mescachets.com

Bien utiliser mescachets.com

Quels conseils me donneriez-vous pour commencer ?

Commencez par gagner du temps !

Nous vous conseillons de prendre quelques minutes pour visiter simplement toutes les rubriques du Menu. Cliquez sur votre nom d'utilisateur (ou ici) puis cliquez sur le bouton Visite qui se trouve en haut à droite (dans le nuage). Vous aurez un rapide aperçu de toutes les possibilités offertes par le site.

 

 

 

 

Puis complétez vos infos

Saisissez vos infos personnelles et professionnelles aux rubriques

 

 


 

 

 

Infos assurance-Chômage

 

Saisissez :

  • Le montant de votre Allocation Journalière Nette (et sa date de valeur ramenée automatiquement  au 1er du mois)
  • La date à partir de laquelle vous êtes indemnisable,
  • Précisez le nombre de jours de franchise (appelé aussi différé d'indemnisation). Sinon laissez "0".
  • Cochez OUI si votre date tient compte d'un délai d'attente de 7 jours.

 MesCachets.com détermine alors votre date d'ouverture des droits.

Ces informations figurent (exactement dans les mêmes termes) sur votre notification "Avis de prise en charge ARE" appelée aussi "Ouverture de droit à l'allocation d'Aide au Retour à l'emploi (ARE). Si vous avez perdu ce document, prenez contact avec votre Pôle Emploi pour connaître ces informations précises.

  Cette étape détermine les paramètres de votre espace personnel sur MesCachets.com. Elle permet au système d'effectuer tous vos calculs mais également, de vous faciliter la tâche lors de l'utilisation de l'envoi de votre profil professionnel à vos employeurs.

 

C'est tout !

Vous pouvez commencer à profiter pleinement de MesCachets.com !

 

Comment savoir si j’ai bien mes 507 heures ?

En un seul clic !

Lorsque vous cliquez sur Assurance-Chômage>Situation actuelle, d'après les contrats que vous avez saisis, mescachets.com vous indique entre autres le nombre réel d'heures cumulées et s'il y a lieu, le nombre d'heures manquantes. 

 

Le processus automatique

 

1-. Sélection de la période de référence (304 ou 319 jours) qui contient au minimum les 507 heures.

2-. Cumul des heures et des salaires sur la période de référence

3-. Calcul de votre future allocation journalière nette et votre franchise éventuelle.

 

  Tous ces calculs sont automatiques et en temps réel. Les résultats s'affichent en clair, avec un code couleur simple. Et chaque élément est expliqué par une info-bulle.

 

NB : Pour en savoir plus sur la signification du code couleur, reportez-vous à la question ci-dessous "Recherche des heures et code couleur".

Comment simuler des résultats en utilisant le simulateur ?

Imaginez l'avenir !

Le simulateur prend tous vos contrats réels en compte et y ajoute les contrats fictifs de votre choix. Cela vous permet de voir leur influence sur vos résultats s'ils existaient vraiment.

 

Enregistrer des contrats fictifs

Saisissez un contrat normalement mais déclarez le comme "contrat simulé" avant de valider.

Dans votre liste récapitulative, il apparait en clair mais avec l'icône    comme simulé. Il sera pris en compte dans le simulateur mais pas dans votre situation actuelle : vous pouvez donc comparer en un clic, en passant d'un tableau à l'autre.

 

Si le contrat se réalise, il suffit de décocher "Simulé" dans le formulaire puis de valider pour qu'il soit pris en compte dans votre situation réelle. Si le contrat ne se réalise pas, vous pouvez le supprimer comme vous le feriez pour un contrat normal.

 

Simulation "non déclarée"

Lorsque vous enregistrez un contrat devant s'éxécuter dans le futur mais dont la date de début n'est pas encore dépassée, mescachets.com le traitera automatiquement comme un contrat simulé et affichera les résultats à la page simulation. Mais lorsque la date de début du contrat sera atteinte, vous n'aurez rien à faire, il sera réintégré automatiquement dans vos résultats de situation actuelle.

 

Interprétation des résultats

Lorsque vous cliquez sur Assurance-Chômage>Simulationmescachets.com :

 

  • détermine la période de référence (304 ou 319 jours) qui contient au minimum les 507 heures.
  • totalise les heures réelles et simulées ainsi que les salaires réels et simulés de la période
  • simule votre future allocation journalière nette et votre franchise éventuelle.

 

  Tous ces calculs sont automatiques et en temps réel. Les résultats s'affichent en clair, avec un code couleur simple. Et chaque élément est expliqué par une info-bulle.

 

NB : Pour en savoir plus sur le code couleur, reportez-vous à la question ci-dessous "Recherche des heures et code couleur".

Recherche des heures et code couleur ?

Cinq situations, en 4 couleurs.

Que ce soit en situation actuelle ou en simulation, si votre résultat apparait en :

 

1) Gris : Vous n'avez pas le minimum d'heures requis et le nombre de jours n'est pas satisfaisant. Votre date d'ouverture des droits est probablement trop récente pour effectuer un calcul. mescachets.com vous indique le nombre d'heures qu'il manque à votre cumul.

 

2) Rouge : Vous n'avez pas le minimum d'heures requis malgré un nombre de jours satisfaisant. Si vos droits ne sont pas encore épuisés, vous allez devoir ajouter rapidement des contrats. mescachets.com vous indique le nombre d'heures qu'il manque à votre cumul.

 

3) Orange : Bien que le nombre de jours ne soit pas satisfaisant, vous avez le minimum d'heures requis. Rien ne vous empêche de faire une demande de ré-examen anticipé si vous considérez que l'Allocation Journalière correspondante est satisfaisante. mescachets.com vous recommande dans tous les cas d'effectuer une vérification de votre cumul directement auprès de l'Assurance-Chômage avant d'officialiser votre demande.

 

4) Vert : Vous avez le minimum d'heures requis et le nombre de jours est satisfaisant. Vous pouvez attendre l'épuisement de vos droits ou faire une demande de ré-examen anticipé si vous considérez que l'Allocation Journalière correspondante est satisfaisante. mescachets.com vous recommande dans tous les cas d'effectuer une vérification de votre cumul directement auprès de l'Assurance-Chômage avant d'officialiser votre demande.

 

5) Rouge + Elargir la recherche : Lorsque mescachets.com ne trouve pas les 507 heures sur 304 ou 319 jours sur TOUTE la période travaillée depuis l'ouverture des droits, il vous propose d'élargir la recherche comme le fait l'Assurance-Chômage. La recherche se fait alors sur des périodes étendues (335, 365 et 395 jours) en augmentant le nombre d'heures exigées de 48h ou 50h par tranche de 30 jours. Lorsque le bouton est cliqué, les critères changent et le résultat apparait selon le code couleur ci-dessus jusqu'à obtention d'un résultat. 

A quoi sert la rubrique INCOMPLETS ?

A faciliter votre suivi administratif

Les documents administratifs liés à un contrat (Contrat de travail, Attestation Employeur Mensuelle (AEM), Feuillet Congés Spectacles, Feuille de paie, Paiement) vous parviennent parfois séparément.

 

Il vous suffit de les cocher dans le formulaire de modification du cachet, dès que vous en recevez un.

 

En un clin d'oeil, à la la rubrique Données>Incomplets, mescachets.com vous indique quels sont les documents que vos employeurs ne vous ont pas encore transmis pour vous permettre de leur rappeler.

A quoi sert la rubrique IMPAYÉS ?

A suivre vos paiements...

... et les délais de règlement. A la rubrique Données>Impayés, mescachets.com liste les derniers contrats toujours en attente de règlement ainsi que le nombre de jours qui se sont écoulés entre la date de fin du contrat et aujourd'hui.

 

Lors de votre suivi de contrat, quand vous cochez la case paiement, vous pouvez enregistrer la date du paiement.

 

Le délai moyen du paiement de l'employeur est mis à jour et la ventilation du Revenu Imposable est automatique.

Qu'est-ce qu'une ANOMALIE et à quoi ça sert ?

A ne pas oublier

Une anomalie, ça peut être une erreur que vous avez détecté sur un document et qu'il faut faire corriger. 

 

Ça peut aussi être un fait inhabituel concernant un contrat dont vous voulez garder une trace. 

 

Comment fait-on ?

- Lors de la première saisie du contrat : Cochez oui à la case Anomalie. Après validation, vous accédez directement à un mini-formulaire : complétez les champs de saisie puis validez.

Le contrat en anomalie est maintenant identifié dans votre liste car le bouton vert  est devenu rouge .

 

- Si votre contrat est déjà saisi : Cliquez sur le bouton vert  dans la liste des cachets pour ajouter, ou sur le bouton rouge  pour modifier.

 

Ajouter, modifier, régler ou supprimer

Cliquez le bouton rouge pour accéder à l'anomalie. Vous pouvez la modifier, la marquer comme réglée ou même en ajouter une.

 

Voir toutes les anomalies

Depuis la rubrique Données>Listes, choisissez l'onglet "Anomalies


Exemple d'utilisation :

Vous détectez une erreur sur l'AEM en cours de saisie. Dans la zone "anomalie" du formulaire, cochez oui puis validez. Le mini formulaire d'anomalie s'ouvre automatiquement. Renseignez les champs en précisant la nature de l'erreur et l'action à mener. Grâce aux calendriers, saisissez les dates d'action, et mescachets.com vous rappellera cette anomalie tant que vous ne l'aurez pas marquée comme réglée.

Pourquoi peut-on enregistrer plusieurs Allocations Journalières (AJ) ?

Définir une première AJ !

Pour faire fonctionner MesCachets.com, lors de la création de votre compte, vous devez préciser le montant de l'Allocation Journalière Nette et sa date d'entrée en vigueur (généralement la date de votre ouverture des droits qui sera automatiquement ramenée au 1er du mois par le système).

 

Enregistrer les AJ suivantes.

 

Si le montant de votre Allocation Journalière évolue durant votre période d'indemnisation, ne corrigez pas le montant saisi en premier. Nous vous recommandons de l'ajouter, toujours en cliquant sur le lien "Ajouter une Allocation Journalière", en précisant la nouvelle date d'entrée en vigueur. 

 

Ainsi, comme le fait l'Assurance-Chômage, mescachets.com tiendra compte des différentes valeurs de votre AJ au moment des calculs.

 

Mon bilan est différent de celui de l'Assurance-Chômage, que dois-je faire ?

Pas de panique

Puisque ce sont les informations figurant sur l'AEM (Attestation d'Emploi Mensuelle) qui sont retenues par l'Assurance-Chômage, plusieurs sources d'erreurs sont possibles.

 

  • Une ou plusieurs AEM ne reflètaient pas le contrat initial.

Vous avez enregistré le(s) contrat(s) mais n'avez pas vérifié les AEM à réception et il y a des différences ! S'il s'est écoulé plus d'un mois, il est probablement trop tard mais vous pouvez prendre contact avec votre employeur pour la faire corriger. Attention, s'il y a rectification, il devra établir une AEM dite "complémentaire" ou "rectificative" portant un numéro différent de l'AEM initiale. Sinon, l'Assurance-Chômage ne tiendra pas compte de ce document.

 

  • Vos saisies reflètent parfaitement les AEM et vous êtes sûr de ne pas vous être trompé.

Signalez la différence à l'Assurance-Chômage en vous munissant des documents originaux, et demandez à comprendre. Privilégiez le contact direct en agence où vous pourrez présenter vos documents.

 

  • Vous vous êtes trompé lors de votre saisie.

Corrigez vos erreurs. mescachets.com ajustera automatiquement les résultats.

 

Très important

Dans tous les cas, lors de vos discussions avec vos interlocuteurs, conservez votre sang-froid et soyez patients. L'erreur est humaine ! 

 

Même si parfois la machine vous semble impitoyable, une discussion courtoise est souvent plus bénéfique qu'un emportement passager.

Pourquoi la date de valeur mon Allocation Journalière est-elle systématiquement ramenée au 1er du mois ?

Durant votre période d'indemnisation, la valeur en euros de votre Allocation Journalière peut changer. Vous n'y êtes pour rien, et nous non plus. C'est une décision qui relève habituellement du gouvernement, lors des revalorisations des allocations chômage par exemple.

 

Ces décisions entrent toujours en vigueur le 1er du mois, en général, le 1er janvier ou le 1er juillet.

 

C'est pourquoi MesCachets.com ramère toujours au 1er du mois la date de valeur que vous saisissez dans votre espace personnel.

Formations, congés, maladie, accident... Comment ça marche ?

Formulaire pas-à-pas

Utilisez le formulaire à la rubrique Données>Ajouter des données>Autres Situations

 

Ce formulaire dit "pas-à-pas" est construit pour vous guider au fur et à mesure que vous répondez aux questions et vous oriente selon vos réponses. Les résultats ne sont pris en compte dans vos calculs Assurance-Chômage (situation actuelle ou simulation) que si vous remplissez les conditions aux yeux de la réglementation.

 

 

NB

Si ce n'est pas le cas, vos calculs restent inchangés. Mais vous pourrez choisir de conserver une trace de l'enregistrement ou non.

 

ATTENTION : La règlementation officielle est utilisée pour les orientations et les calculs. Cela dit, les situations qui impliquent les Caisses Primaires d'Assurance-Maladie doivent être considérées avec beaucoup de précautions. Veuillez toujours vérifier auprès des organismes.

A quoi sert l'envoi de profil par e-mail ?

A être professionnel

Adressez toutes vos informations professionnelles à un nouvel employeur en un clin d'œil. Sans rien oublier !

 

Complétez une fois pour toute vos données professionnelles. Puis utilisez le formulaire d'envoi pré-rempli.

 

Votre employeur reçoit vos informations sous la forme d'une liste qu'il n'a plus qu'à copier-coller. Un bon moyen de limiter les erreurs.

 

 

Pièces jointes

Vous pouvez joindre jusqu'à 3 pièces d'un maximum de 2 Mo. De quoi lui adresser facilement dans le même message : Carte de visite médicale, RIB, et justificatif d'identité.

A quoi sert la déclaration mensuelle au format pdf ?

A déclarer votre situation !

Bien-sûr la majorité d'entre nous utilise le service de déclaration en ligne de Pôle Emploi. Mais comme le précise le site (voir page) :

"Actuellement, une contrainte technique nous oblige à ne vous proposer que 12 périodes d'emploi possibles au cours du mois. Au-delà, vous devez effectuer votre déclaration mensuelle par courrier auprès de votre pôle emploi en rappelant votre nom, prénom et numéro d'identifiant."

 

Formaté comme tel

mescachets.com a élaboré un document au format pdf qui vous permet de faire votre déclaration en un seul clic si vous avez plus de 12 périodes d'emploi. Une fois vos périodes de travail enregistrées, rendez-vous sur Assurance-Chômage>Déclaration Mensuelle et créer votre pdf correspondant.

Je viens de ré-ouvir des droits à l'indemnisation. Comment remettre mes données à zéro et/ou mettre à jour mes paramètres ?

Remise à zéro

1. Lorsque vous ré-ouvrez des droits auprès de l'Assurance-Chômage, il vous suffit de modifier la date d'ouverture et d'ajouter le nouveau montant de l'Allocation Journalière ainsi que sa date de valeur.

2. Vérifiez bien votre Avis de Prise en Charge : si vous êtes soumis à des jours de franchise et à un délai d'attente, n'oubliez pas de les préciser.

3. Rendez-vous à la rubrique Mon Compte>Infos Ass.-Chôm.

 

Pour mémoire

1. Pour permettre les recherches historiques, mescachets.com conserve toutes les données enregistrées, quelle que soit votre date d'ouverture de droits.

2. En revanche, pour vos calculs d'Assurance-Chômage, mescachets.com ne prend en compte les contrats que depuis votre date d'ouverture de droits. 

3. Pour vos statistiques, par défaut, les résultats sont compris entre votre date d'ouverture de droits et la date du jour. Pour les modifier, il vous suffit de modifier les dates dans les critères.

Pourquoi le cumul de mes heures n'est-il pas juste dès mes premières saisies ?

C'est la proratisation !

Lors de la recherche des 507 heures, conformément à la règle, les mois de début et de fin de période sont souvent incomplets, c'est à dire qu'il ne font pas 30 ou 31 jours.

 

Les heures travaillées sur ces deux mois vont donc être proratisées par Pôle Emploi: elles ne seront pas cumulées dans leur "intégralité" mais au prorata temporis.

 

Dans mescachets.com, ce calcul prorata temporis est systématiquement appliqué lorsqu'un mois est incomplet, en début ou en fin de période dès vos premières saisies. Ainsi, vous pouvez avoir l'impression que vos heures ne sont pas correctement cumulées dès le premier mois mais il n'en est rien.

 

Exemple :

-> Ouverture des droits au 15 novembre.

-> Du 17 au 29 novembre, vous enregistrez : 5 cachets groupés et 11 cachets isolés

-> Vous pensez avoir 172 heures (5x8 + 11x12).

-> Pôle emploi ne retiendra en réalité que 160 heures.

 

 

Qu'est-ce que le code ACE

Le code ACE est un code "promotionnel" réservé aux membres d'une Association ou d'un Comité d'Entreprise avec lequel mescachets.com a négocié un tarif préférentiel.

 

Renseignez-vous auprès de votre Association ou de votre Comité d'Entreprise.

 

Il peut s'agir également d'un code à saisir correspondant à une opération promotionnelle ponctuelle permettant d'obtenir des mois supplémentaires gratuits. N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook et à liker notre page pour rester informé.

 

Comment déclarer les heures de formation données dans MesCachets.com ?

Les heures d'enseignements font l'objet d'un traitement particulier par l'Assurance-Chômage car les données les concernant sont spécifiques. Chez MesCachets.com, il faut enregistrer ces données spécifiques à la rubrique "Autres Situations".

 

SAISIE DES DONNÉES :

Pour cela, rendez-vous à la rubrique "Ajouter des données" puis sélectionnez l'onglet "Autres situations".

1) Menu > Données > Ajouter des données > Autres Situations

2) Chaque mois, comme vous le faite lors de votre actualisation mensuelle, saisissez vos heures de formations données par session dans le formulaire pas-à-pas. Par exemple, si au cours d'un mois, vous enseignez du 12 au 18 puis du 26 au 31, vous devrez enregistrer ces deux sessions séparément, en saisissant le nombre d'heures correspondant chaque fois.

3) Le formulaire de MesCachets.com vous oriente au fur et à mesure que vous répondez aux questions. 

Pour enregistrer une session, il faut sélectionner Formation Donnée dans le menu déroulant (qui s'affichera lorsque vous aurez répondu aux deux premières questions). Si l'établissement est agréé, cochez oui, puis complétez les dates du mois et le total du nombre d'heures enseignées lors de la session. Enfin, il vous suffit de valider.

 

AFFICHAGE DES RÉSULTATS :

1) Dans la liste récapitulative, le système va afficher toutes les heures enseignées, nous disons bien toutes les heures, sans tenir compte des plafonds liés à l'âge. Cet affichage est pour votre information. 

2) Mais, lors du calcul de votre situation, MesCachets.com ne prendra en compte que les heures d'enseignement plafonnées et correspondant à votre âge. Vous retrouverez ces données affichées à la page Situation Actuelle ou Simulation.

Peut-on saisir des données plus anciennes à celles du mois d'incription ?

Bien-sûr et fort heureusement !

Lorsque vous vous abonnez à mescachets.com, vous avez la possibilité d'enregistrer vos données "anciennes". Et même de remonter très loin, puisque pour l'anecdote, l'un de nos utilisateurs nous affirme avoir saisi toutes ses données depuis juillet 2008 !

 

Les calculs utilisent les critères de calcul de la période en question.

Le système de calcul de mescachets.com tient compte de la valeur des paramètres de l'époque. Par exemple, un tableau historique du SMIC et de sa valeur aux différentes dates est tenu à jour depuis 2004. Autrement dit, lorsque vous faites, par exemple, un calcul sur une période en 2008 c'est, entre autre, avec la valeur du smic de 2008.

Ma future Allocation Journalière ne s'affiche pas. Pourquoi ?

Avez-vous les 507 heures minimum ?

Si rien ne s'affiche dans la case Future Allocation Journalière, c'est probablement parce que vous n'avez pas réuni le minimum requis de 507 heures sur la zone de calcul utile.

Autrement dit, si le système ne trouve pas de période de référence, le système ne fait pas les calculs, parce que ça n'aurait aucun sens.

Quelles sont les conséquences de mon arrêt maladie sur ma période de calcul ?

Faites une simulation !

C'est le côté magique de mescachets.com ! Vous pouvez simuler une situation et en mesurer les conséquences sans perturber votre calcul réel en cours. Pour cela, rien de plus simple. Déclarez un arrêt maladie interrompant ou non un contrat de travail, cochez la case simulation puis validez.

 

Observer les conséquences à la rubrique Simulation

Cliquez maintenant alternativement sur les onglets Situation actuelle et Simulation. Vous pouvez ainsi aisément comparer.

Assurance-Chômage

Assurance-Chômage

IMPORTANT : J'ai démissionné, c'est grave ?

A vous de voir :

On ne peut ouvrir ou ré-ouvrir des droits à l'Assurance-Chômage que si l'on a totalisé au moins 455 heures après une démission.

 

Exemple : Imaginons que vous ayez 700 heures et que vous démissionniez d'un poste (en CDD ou en CDI) trois mois avant l'examen de vos droits. Vous ne pourrez pas prétendre à une ré-ouverture de vos droits avant d'avoir travaillé au moins 455 heures depuis la date de votre démission.

 

NB : C'est une règle de la convention chômage, valable pour tous et qui s'applique donc aussi aux annexes VIII et X.

Où puis-je trouver le montant de mon Allocation Journalière (Brute et Nette) ?

C'est très simple !

Il vous suffit d’utiliser l’un de vos plus récents « Relevés de situation » adressés par Pôle-Emploi (idéalement, le dernier).

 

 

Divisez le Montant de votre Allocation Mensuelle par le nombre de Jours d'allocations d'Aide au Retour à l'Emploi

  • Pour le Net : 1 359,57 / 26 = 52,29 € Allocation Journalière Nette
  • Pour le Brut : 1 510,60 / 26 = 58,10 € Allocation Journalière Brute

 

D'autre part, l'AJ Nette vous est communiquée telle quelle sur votre notification d'Admission ou Réadmission.

Enfin, sur ce même document, vous disposez du Nombre d'heures Travaillées (NHT) et du Salaire de Réfé&rence (SR) pour calculer votre AJ Brute à l'aide du simulateur gratuit ou du simulateur intégré lorsque vous êtes abonné.

Comment décoder l'Avis de prise en charge ARE ou Notification "Ouverture de droit à l'allocation d'Aide au Retour à l'Emploi (ARE) ?

Fac similé  :

 

 

Notez, dans l'ordre :

  1. Le montant de votre allocation journalière nette (à saisir tel quel dans MesCachets.com)
  2. La date de début d'indemnisation figurant à la ligne 'à compter du' ou 'indemnisable à partir du' (à saisir telle quelle dans MesCachets.com)

 

Puis si vous y êtes soumis :

  1. Le nombre de jours de franchise (à saisir tel quel dans MesCachets.com). Laissez "0" si vous n'y êtes pas soumis.
  2. Le délai d'attente de 7 jours (cochez OUI ou NON).

 

Ce paramétrage détermine votre date d'ouverture des droits qui servira de première limite à la recherche des 507 heures.

A quelle(s) occasion(s) mon Allocation Journalière Nette peut-elle changer ?

Deux cas principaux

 

1) Lorsque le montant brut est revalorisé. Notamment lors des revalorisations d'allocations Chômage. Il ne s'agit souvent que de quelques centimes d'euros, certes. Mais cela explique la hausse.

 

2) Lorsque les taux de cotisations sociales changent. En janvier 2012, par exemple, le taux d’abattement pour frais professionnels précédant le calcul de la CSG et de la CRDS est passé de 3% à 1,75%.

  En réduisant ce taux d’abattement, les prélèvements augmentent, donc le montant net diminue. Il ne s’agit que de quelques centimes d’euros, certes. Mais cela explique la baisse.

Où retrouver ma date d'ouverture de droits ?

Sur votre Avis de Prise en Charge

Cette date vous est communiquée par l'Assurance Chômage lors de votre notification d'ouverture ou de Ré-ouverture des Droits appelé également Avis de Prise en Charge (voir la question "Comment décoder mon avis de prise en charge ?").

 

Ce document précise aussi le montant de votre Allocation Journalière Nette. Ces deux informations sont indispensables aux calculs prévisionnels de votre Assurance-Chômage. Elles vous seront demandées lors de la première saisie de votre compte sur mescachets.com.

 

Vous y trouverez enfin le nombre de jours de franchise et le délai d'attente de 7 jours, si vous êtes soumis.

 

Document perdu ?

Retrouvez ces informations sur votre espace personnel Pôle Emploi. Si ce n'est pas le cas, il faut les joindre par téléphone ou se rendre à votre agence. Ce sont hélas les seules solutions efficaces connues.

Quel est le principe de l'extension de recherche et comment cela fonctionne-t-il sur MesCachets.com ?

Principe Général

Si les 507 heures minimum sur la période de référence de 304/319 jours ne sont pas trouvées, la "période de référence" peut être alors allongée (et le nombre d’heures exigées augmenté en parallèle). Cette possibilité ne s'offre que pour un ré-examen de situation (en vue d'une réadmission).

 

Pour les techniciens (annexe 8)

L'assurance-Chômage va créer un zone de calcul utile de 335, 365, 395 jours, etc. en ajoutant à chaque fois 50 heures supplémentaires à trouver (par tranche de 30 jours en plus).

Pour les artistes (annexe 10)

L'assurance-Chômage va créer un zone de calcul utile de 335, 365, 395 jours, etc. en ajoutant à chaque fois 48 heures supplémentaires à trouver (par tranche de 30 jours en plus). Lors de la première extension (335 jours), seuls 15 jours sont ajoutés (aux 319) pour faire les 335 jours. La quantité d'heures nécessaires est donc calculée au prorata, c'est-à-dire: 507 / 319 x 15 = 24 heures. Soit sur 335 jours : 507 + 24 = 531 heures.

 

Et sur le site ?

 

Sur MesCachets.com, l'extension de recherche est automatiquement proposée par le système si les conditions sont réunies.

=> Le bouton "Élargir la recherche" apparait sous votre tableau de résultat à la page "Situation Actuelle". 

 

Pour cela, il faut que vous ayez saisi tous vos contrats depuis votre ouverture des droits, et qu'il soit possible d'effectuer un cumul des heures et des salaires sur 335 jours minimum. Autrement dit, qu'il y ait suffisamment de jours entre votre dernière fin de contrat de travail et la date de votre ouverture des droits.

 

Si le bouton n'apparait pas, c'est que les conditions ne sont pas réunies. Mais si vous pensez qu'elles devraient l'être, nous vous invitons alors à bien vérifier vos saisies.

Comment est calculée mon indemnité mensuelle ?

Par multiplication

Que vous soyez intermittent du spectacle ou non, c'est votre nombre de jours indemnisés multiplié par le montant de votre Allocation Journalière Nette. 

 

Intermittent du spectacle

Lorsque vous travaillez, chaque activité déclarée génère une valeur en jours non indemnisés*. On soustrait ces jours non indemnisés du nombre de jours du mois (30 ou 31). Le résultat obtenu sont les jours indemnisés, multiplié(s) par votre Allocation Journalière Nette.


Exemple : Votre Allocation Journalière Nette est de 50 €. Vous avez travaillé en mars et, après calcul, votre déclaration génère une valeur de 8 jours travaillés, dits "non indemnisés".

  • Il y a 31 jours en mars : 31 - 8 = 23 jours indemnisés.
  • Votre indemnité mensuelle sera de : 23 x 50 = 1 150 €.

 

Jours non indemnisés * : La valeur en jours non indemnisés est déterminée par une formule de calcul qui diffère si êtes Artiste ou Technicien.

 

NB : Lors de l'ouverture des droits, vous démarrez avec un capital de 243 jours d'allocations. Dans cet exemple, vous avez "consommé" 23 jours d'allocations. Il vous reste donc 220 jours d'allocations à percevoir (243-23 = 220) et ainsi de suite, chaque mois.

Qu'est-ce que le Salaire Brut Abattu et où le trouve-t-on ?

C'est une déduction forfaitaire spécifique des charges sociales des Comédiens qui s'applique au salaire brut.

 

Où trouver le montant ?

Si vous avez accepté d'y être soumis, le montant figure sur votre AEM, juste à côté de votre Salaire Brut.

 

 

Que dit la règle ?

La déduction forfaitaire spécifique pour frais professionnels de 25% de la rémunération dont bénéficient les comédiens, dans la limite de 7 600 € annuels, est déductible de l’assiette des cotisations à la Sécurité Sociale Maladie – Veuvage et Vieillesse et de retraite.

 

L’arrêté ministériel du 20 décembre 2002 et sa circulaire du 7 janvier 2003 modifient les conditions d’application et obligent l’employeur à consulter les instances représentatives du personnel ou à obtenir l’avis de chaque comédien pour continuer à appliquer cette déduction sur le bulletin de paie.

 

L’application de l’abattement de 25% sur l’assiette des cotisations à la Sécurité Sociale engendre les effets suivants :

 

  • Augmentation du salaire net, les cotisations étant calculées sur une base réduite
  • Réduction du montant des indemnités journalières de maladie pour les Comédiens
  • Diminution de la base de calcul de la pension retraite versée par la Sécurité Sociale et celle versée par les Caisses de retraite complémentaire calculée sur le salaire annuel brut soumis à cotisation, lorsqu’il est inférieur à 42 952 € en 2011.

 

Enfin, il est à noter que les comédiens dont la rémunération annuelle en 2011 est supérieure à 42952 € ne sont plus concernés par la base abattue ou non restant limitée au plafond Sécurité Sociale comme par le passé.

Je suis réalisateur. On me paye au cachet. De quelle annexe ma situation relève-t-elle ?

Vous dépendez de l'annexe 8.

J'ai donné une formation dans un établissement. Comment savoir s'il est agréé et quelles sont les heures qui seront prises en compte ?

CONVENTION 2014

Si vous êtes intervenu en tant que technicien, les heures de formation données dans l'annexe VIII ne seront pas prises en compte ni comptabilisées dans le Salaire de Référence.

 

Si vous êtes intervenu en tant qu’artiste, sont prises en compte dans la limite de 55 heures, les heures d'enseignement dispensées dans le cadre d'un contrat de travail, au cours de la période de référence retenue (quelle que soit la forme du contrat : contrat à durée déterminée, contrat à durée indéterminée, contrat à durée indéterminée intermittent).

 

Cette limite de 55 heures est portée à 90 heures pour les artistes âgés de 50 ans ou plus à la date de fin de contrat de travail retenue pour l'ouverture des droits.

CIRCULAIRE 2016

Si vous êtes intervenu en tant qu’artiste ou en tant que technicien, sont prises en compte dans la limite de 70 heures, les heures d'enseignement dispensées dans le cadre d'un contrat de travail, au cours de la période de référence retenue (quelle que soit la forme du contrat : contrat à durée déterminée, contrat à durée indéterminée, contrat à durée indéterminée intermittent).

 

Cette limite de 70 heures est portée à 120 heures pour les artistes âgés de 50 ans ou plus à la date de fin de contrat de travail retenue pour l'ouverture des droits.

 

A la rubrique Données>Ajouter des données onglet "Autres Situations", mescachets.com a élaboré un formulaire pas-à-pas qui vous aide dans ces situations particulières de l'intermittence du spectacle. Il suffit de vous laisser guider. 

 

NOUVEAU : La circulaire n°2007-08 du 4 mai 2007 est abrogée et remplacée par l'ARRÊTÉ DU 22 JUILLET 2016 (paru au Journal Officiel du 27 juillet 2016)

Les heures d’enseignement doivent être attestées par les établissements dans lesquels les artistes, ouvriers, techniciens interviennent au titre de leur profession pour transmettre leurs compétences.

La liste des établissements d'enseignement agréés par arrêté mentionnée à l'article D. 5424-51 du code du travail est la suivante :

 

  • les écoles, collèges, lycées, publics et privés sous contrat, les universités, les établissements de formation professionnelle publics placés sous la tutelle de l'Etat ou des collectivités territoriales ;
  • les structures de droit privé bénéficiant d'un financement public, ou sous tutelle des chambres de métiers et de l'artisanat ou des chambres de commerce et d'industrie, ou habilitées par l'Etat à dispenser la formation conduisant à un diplôme national, ou habilitées à délivrer à un titre professionnel enregistré au répertoire national des certifications professionnelles, ou à un diplôme d'enseignant dans le domaine du spectacle vivant, du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia ;
  • les structures de droit privé ou public relevant des secteurs de la production cinématographique, de l'audiovisuel et du spectacle vivant et bénéficiant d'un financement public ;
  • les établissements d'enseignement public de la musique, de la danse, de l'art dramatique (conservatoires à rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal) ;
  • les structures dispensant un enseignement artistique dans le domaine du spectacle vivant, répertoriées par les codes NAF 85.52 Z ;
  • l'Institut national de l'audiovisuel (INA) ;
  • les organismes référencés par l'Assurance formation des activités du spectacle (AFDAS), organisme paritaire collecteur agréé de la culture de la communication des médias et des loisirs, au titre du décret du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue.

Toutefois, lorsqu’un artiste enseigne dans une école de musique non dotée de la personnalité morale relevant d’une commune, les heures de travail attestées par cette école doivent être retenues au titre de l’affiliation. En effet, le fait que l’école de musique ne soit pas dotée de la personnalité morale et que la commune établisse notamment les contrats de travail et fiches de paie, ne prive pas cette école de sa qualité d’établissement d’enseignement public.

NB : A noter que ces heures d’enseignement peuvent être prises en compte même si le contrat de l’intermittent avec l’établissement d’enseignement est en cours d’exécution.

Qu'est-ce que la franchise et comment ça marche ?

Autrefois appelée Carence

La franchise est un nombre de jours pendant lesquels vous ne percevrez aucune indemnisation après votre ré-admission. Elle est calculée en même temps que votre date d'ouverture et de votre Allocation Journalière. Si vous y êtes soumis, vous la trouverez sur votre Avis de prise en charge.

 

Méthode

La franchise se détermine à l'aide d'une formule mathématique qui combine salaires et nombre d'heures travaillées sur la période de référence avec la valeur du SMIC au moment du calcul.

 

Fonctionnement du décompte

Les premiers jours d'indemnisation qui suivent votre ré-ouverture des droits sont "remplacés" par ces jours de franchise jusqu'à épuisement. Commence alors votre indemnisation.

 

Exemple :

  • Réouverture des droits : 5 novembre
  • Allocation journalière nette : 60,00 €
  • Jours de franchises : 21

 

Au 30 novembre, vous deviez percevoir 10 jours d'allocations (soit 600,00 €). Vous n'en percevrez aucun mais il ne vous restera plus que 11 jours de franchise (21-10).

 

Au 31 décembre, vous deviez percevoir 5 jours d'allocations (soit 300,00 €). Vous n'en percevrez aucun mais il ne vous restera plus que 6 jours de franchise (11-5).

 

Et ainsi de suite, jusqu'à épuisement de votre total de jours de franchise.

 

Ainsi, si vous avez beaucoup de franchise au départ, que vous travaillez beaucoup (ce que nous vous souhaitons) et que vous avez peu de jours indemnisés par mois, il peut se passer longtemps avant que vous ne perceviez votre première allocation.

 

NB : Le décompte des 243 jours d'allocation ne commencera que lorsque votre franchise sera épuisée.

Pouvez-vous m'expliquer ce qu'est le délai d'attente ?

7 jours sinon rien

Si vous y êtes soumis, le délai d'attente décale le début de votre indemnisation réelle de 7 jours plein. Il se place donc immédiatement après votre date d'ouverture des droits (Circulaire 2016) ou à l'épuisement de vos jours de franchise (si vous en aviez en Convention 2014).

 

Qui y est soumis ?

Tout le monde à priori, sauf s'il s'agit d'une première admission ou qu'il s'est écoulé moins d'un an (365 jours) entre votre précédente date d'ouverture et l'épuisement de vos droits.

 

Exemple

  • Date d'ouverture des droits : 5 novembre
  • Allocation journalière nette : 60,00 €
  • Délai d'attente : 7 jours
  • Jours de franchise : 0

 

Au 30 novembre, vous n'avez pas travaillé. Vous auriez du percevoir 25 jours d'allocations (30-5). Après application du délai d'attente de 7 jours, votre indemnisation démarrera le 12 novembre (5+7). Vous percevrez donc 18 jours d'allocations (30-12).

 

-o0o-

 

Circulaire n°2016-25 du 21 juillet 2016 - § 2.8.3

 

Application

 

- L'article 30 des annexes VIII et X prévoit un report de la prise en charge au terme d'un délai d'attente de 7 jours. Ce délai ne peut être ni interrompu, ni suspendu, quelles que soient les circonstances, une fois qu’il a commencé à courir.

 

Point de départ

 

Le point de départ du délai d’attente est fixé :

- au lendemain du différé d'indemnisation spécifique applicable, si le salarié est inscrit comme demandeur d'emploi à cette date et si les autres conditions d'attribution des allocations sont remplies ;

- au jour de l'inscription comme demandeur d'emploi, si celle-ci a lieu à l'issue du différé spécifique, ou à partir du jour où toutes les conditions d'attribution des allocations sont satisfaites.

 

Le délai d'attente s'applique dès lors qu’est prononcée une ouverture de droits ou une réadmission. Ce délai ne peut excéder 7 jours sur une même période de 12 mois. En cas de réadmission intervenant dans les 12 mois suivant la précédente ouverture de droits ou réadmission, le délai d'attente ne s'applique pas s’il a couru lors la précédente période d’indemnisation. Si un nouveau délai d’attente est opposé, il ne peut aboutir à différer de plus de 7 jours sur une même période de 12 mois le point de départ de l’indemnisation (Annexes VIII et X, art. 30).

Que sont le plafond et la proratisation ?

Plafond mensuel

Lors de la recherche des 507 heures, l'Assurance-Chômage plafonne le cumul d'un mois complet à 208 heures ou à 28 cachets. C'est le plafond.

 

Mais le mois du début et le mois de fin de la période de référence sont rarement des mois complets. Les heures cumulées sur ces mois sont donc plafonnées au prorata du nombre de jours inclus dans la période. C'est la proratisation.

 

Ces calculs sont automatiques sur mescachets.com.

Cachets groupés ou cachets isolés ?

Simple !

Commencez par utiliser notre simulateur de calcul 100% gratuit ici : Simulateur cachets isolés ou groupés

 

Et à la lecture des résultats, vous comprendrez que c'est déterminé par la durée de votre contrat.

 

Votre contrat est inférieur ou égal à 4 jours : Tous les cachets effectués dans cette période, nous disons bien tous, seront comptés comme des cachets isolés de 12 heures.

 

  Ex : Contrat du 5 au 8 : 3 cachets => 36 heures (3x12h)

 

Votre contrat est supérieur ou égal à 5 jours : Tous les cachets effectués dans cette période, nous disons bien tous, seront comptés comme des cachets groupés de 8 heures.

 

  Ex : Contrat du 3 au 29 : 2 cachets => 16 heures (2x8h)

 

NB : Pour que ces cachets soient considérés comme isolés, il aurait fallu 2 contrats séparés (donc 2 AEM) : l'un du 3 au 3, et l'autre du 29 au 29.

Qu'est-ce qu'une demande de ré-examen anticipé ?

L'appellation officielle est Demande Expresse d'Ouverture de Droits. Elle permet de recalculer votre situation au moment où vous en faite la demande et prend effet à la date à laquelle Pôle Emploi la reçoit et l'enregistre. Cette situation recalculée se substituera quoiqu'il arrive à la précédente.

 

Conséquences avantageuses

Vous êtes vraiments sûrs de vos résultats :

 

- le recalcul peut s'avérer avantageux si, par exemple, le montant de votre Allocation Journalière est vraiment plus élevé (attention à la franchise !).

 

- le recalcul peut permettre de figer une situation favorable (par ex. beaucoup d'heures bien payées) avant qu'elle ne se détériore.

 

Conséquences dramatiques

Vous n'êtes pas sûrs de vos résultats  :

 

- Et pourtant vous avez renoncé au reliquat d'allocations précédentes et perdu sur la valeur de la nouvelle Allocation Journalière.

 

- Ou pire, ce qui s'est déjà vu, vous avez mis fin à votre situation précédente et ne réunissez plus les 507 heures sur la nouvelle période.

 

Important

Puisque c'est une démarche que vous ne pouvez pas annuler, vous devez bien réfléchir avant de l'engager. Par principe, nous vous recommandons de toujours bien comparer vos résultats avec ceux de l'Assurance-Chômage et de re-vérifier avant de prendre cette décision.

 

L'expérience montre qu'une demande de ré-examen mal maitrisée est assez rarement une bonne opération.

Examen Anticipé : Comment ça se passe ?

Extrait du document officiel de Pôle Emploi

À votre demande, avant la fin des droits, vous avez la possibilité de solliciter un réexamen de vos droits avant la fin des 243 indemnisations si vous pensez justifier à nouveau de 507 heures minimum de travail.

 

Vous devez expressément en faire la demande par téléphone, courrier ou courriel. A réception, Pôle emploi vérifie que vous avez effectivement 507 heures minimum. Si cette condition est remplie, une demande d’allocations vous est envoyée.

 

IMPORTANT : Les conditions d’examen de votre nouvelle allocation s’effectuent à la date de retour de la demande d’allocations dûment remplie et signée. La fin de contrat de travail retenue est la dernière, déclarée et justifiée par une attestation d’employeur, précédant le dépôt de votre dossier.

 

Attention, la réadmission à votre demande peut entraîner :

  • un montant d’allocation inférieur,
  • la mise en oeuvre du différé d’indemnisation et du délai d’attente.

 

Les jours d’allocations qui restaient à percevoir ne sont pas ajoutés aux 243 allocations du nouveau droit. La possibilité d’annuler ce recalcul des droits afin de revenir aux anciens droits n’est pas permise.

 

NB : MesCachets.com propose une fonctionnalité dite d'Examen Anticipé. Si vous avez saisi scrupuleusement tous vos contrats, vous pouvez choisir une date de fin et observer les conséquences sur vos résultats.

Pouvez-vous résumer en 7 points-clés les mécanismes de l'intermittence ?

1-. Principe

Pour accéder à l’intermittence du spectacle (ouvrir des droits à l’indemnisation), il faut avoir travaillé au minimum 507 heures :

- Artiste/Réalisateur sur un maximum de 10 mois 1/2 (319 jours)
- Technicien/Ouvrier sur un maximum de 10 mois (304 jours)
La « catégorie » dans laquelle vous aurez réalisé plus de la moitié de vos contrats, déterminera votre mode d’indemnisation (appelée Annexe).

 

2-. La période de référence 

C’est la période de temps (de 10 mois ou 10 mois 1/2 maxi) qui contient les 507 heures minimum.
Les contrats trouvés dans cette période sont cumulés : Total des heures (NHT) et total des salaires brut ou brut abattu (SR).
Une formule de calcul combinant ces critères (et d’autres) va déduire votre valeur de travail/jour.
C’est votre Allocation Journalière (AJ).

 

3-. Ouverture des droits 

Vous avez 507 heures minimum sur la période ? L’Assurance-Chômage vous ouvre des droits.
Vous êtes donc "à la tête d’un capital" de 243 jours d’indemnisation.
Elle vous communique alors, par courrier, quatre informations capitales pour la suite :
- Votre date d’ouverture des droits (qui marque le début de la période à partir de laquelle vous serez indemnisable).
- Le montant de votre Allocation Journalière (AJ) : c’est le montant que vous percevrez par jour « non travaillé ».

- Le nombre de jours de Franchise (si vous y êtes soumis)

- Le délai d'attente de 7 jours (si vous y êtes soumis)

 

4-. Indemnisation mensuelle

Chaque mois, vous déclarez votre activité professionnelle (sous forme d’heures et/ou de cachets groupés/isolés).
Par une formule de calcul, ces heures sont transformées en nombre de « jours travaillés ». On soustrait ce nombre de « jours travaillés » du nombre de jours total dans un mois (30 ou 31). On obtient ainsi les jours « non travaillés » appelés aussi « jours indemnisés ». Votre indemnisation est calculée en multipliant les jours indemnisés x le montant de votre Allocation Journalière.

Ex : Votre AJ est de 50 €. Vous déclarez travailler 80 heures en avril (30 jours) ce qui équivaut pour :
- un Technicien à : 14 jours travaillés.
-> Indemnisation mensuelle : 30 j. – 14 j. = 16 j. x 50€ = 800 €
- un Artiste à : 10 jours travaillés.
-> Indemnisation mensuelle : 30 j. – 10 j. = 20 j. x 50€ = 1 000 €

 

5-. Décalage

Chaque mois, le nombre de jours indemnisés se soustrait de votre capital initial de 243 jours.
Imaginons qu’à partir de votre date d’ouverture de droits, vous ne travaillez pas du tout : votre date de fin de droits sera précisément dans 243 jours.
Mais lorsque vous travaillez, les jours de travail s’intercalent entre les deux. Ils « repoussent » donc dans le temps cette date de fin. C’est le fameux décalage.

 

6-. Date de fin de droits 

Le jour de l’épuisement de votre capital de 243 jours correspond à votre date de fin de droits. L’Assurance-Chômage vous adresse un dossier de demande de ré-examen un mois après avoir constaté l’épuisement de vos droits. Il vous appartient de le compléter et de le retourner pour obtenir le ré-examen de votre situation.

 

7-. Ré-examen de la situation

En partant de la date de fin du dernier contrat réalisé avant l’épuisement des 243 jours, l’Assurance-Chômage procède à la recherche de votre nouvelle période de référence (10 mois ou 10 mois 1/2 maxi contenant au minimum 507 heures) en remontant dans le temps. Cette recherche commencera toujours en partant de la date de fin des contrats les plus récents, pour remonter vers les plus anciens (Le début de la période de référence ne pouvant se situer avant votre date d’ouverture des droits).
Dès que cette période est trouvée, la recherche s’arrête, les cumuls d’heures, de salaires et calcul d’AJ sont à nouveau réalisés.
Puis le processus reprend en 3).

 

NB : Si il existe dans votre zone une période de référence avec un nombre d’heures plus élevé et/ou un total de salaires plus important située avant la période trouvée, l’Assurance Chômage n’en tiendra pas compte. C’est la première période trouvée contenant au minimum 507 heures qui sera retenue.

 

Bien-sûr, les puristes trouveront cette synthèse peut-être trop simplifiée. C’est normal : de nombreuses situations spécifiques ne sont pas traitées ici.

 

Mais nous pensons que si tous les intermittents du spectacle intégraient ces grands principes, ils seraient moins en difficultés pour interpréter les messages de l’Assurance-Chômage.

J'ai effectué des heures au Régime Général. Quelles sont les conséquences ?

Vous avez effectué un contrat de travail qui relève du Régime Général. Attention : tout comme votre employeur, vous êtes tenu de le déclarer lors de votre prochaine actualisation.

 

Que dit la règle ?

  • Les heures effectuées hors des Annnexes VIII et X ne comptent pas pour l'ouverture des droits, c'est à dire qu'elles ne sont pas utilisées par l'Assurance-Chômage lors de la recherche des 507 heures.
  • En revanche, elles vont compter dans le calcul du décalage de votre date de fin de droits (selon votre annexe d'appartenance).
  • Elles doivent figurer sur votre Déclaration de Situation Mensuelle auprès du Pôle Emploi.
Je suis réalisateur. Suis-je à l'Annexe 8 ou à l'annexe 10 ?

Vous dépendez de l'annexe 8. En revanche, vous pouvez être rémunéré au cachet (ou au forfait journalier).

Lorsque vous enregistrez vos données dans mescachets.com, ou que vous utilisez nos simulateurs gratuits, vous devez donc cocher la case Ouvrier/Technicien.

Quels sont les codes NAF (APE) qui permettent de définir un employeur pouvant salarier des intermittents du spectacle ?

L’activité de l’établissement employeur identifié par les codes Naf suivants correspond au champ spectacle :

 

Spectacle vivant :

  • 9001Z Arts du spectacle vivant
  • 9002Z Activités de soutien au spectacle vivant
  • 9004Z Gestion de salles de spectacles.


Audiovisuel :

  • 5920Z Enregistrement sonore et édition musicale,
  • 6010Z Edition et diffusion de programmes radio
  • 5911A Production de films et de programmes pour la TV
  • 6020A Edition de chaînes généralistes
  • 6020B Edition de chaînes thématiques
  • 5911B Production de films institutionnels
  • 5911C Production de films cinématographiques
  • 5912Z Post-production de films cinématographiques de vidéos et de programmes télévisuels
  • 5913A Distribution de films cinématographiques
  • 5913B Edition et distribution vidéo
  • 5914Z Projection de films cinématographiques.
Que dit la règle pour la gestion des arrêts maladie ?

Il y a deux types d'arrêts maladie et trois types de situation. L'arrêt qui intervient hors contrat de travail et celui qui interrompt un contrat de travail, l'un sans dépassement de date et l'autre avec.

 

Attention : Pour que les jours et heures soient valorisés lors de la recherche des 507 heures minimum, vous devez avoir effectué un contrat complet APRÈS l'arrêt et AVANTl'épuisement de vos droits. mescachets.com n'effectue aucun calcul dans votre situation actuelle si aucun contrat complet ne figure après l'arrêt maladie. 

 

Lors de la saisie de votre arrêt maladie dans mescachets.com, il vous suffit de suivre le formulaire pas-à-pas et de répondre aux questions posées l'une après l'autre. Le système effectuera tous les calculs automatiquement.

 

 

1) Arrêt hors contrat de travail.

C'est le cas le plus simple. Votre médecin vous prescrit un arrêt de 10 jours alors que vous n'êtes pas encore sous contrat ou que vous n'êtes plus sous contrat. Déclaré à l'assurance-Chômage, cet arrêt ne sera pas valorisé en heures mais les jours seront gelés c'est-à-dire ajoutés à vos critères de recherche lors de l'examen de votre situation (si l'arrêt fait partie de la période de référence).

Intermittent du spectacle - Arrêt maladie hors contrat

Exemple : Arrêt hors contrat de 10 jours. La recherche des 507 heures minimum se fera donc sur 314 jours si vous êtes technicien (304 + 10) ou 329 jours si vous êtes artiste (319 + 10) (à la condition qu'il y ait bien un contrat complet effectué après cet arrêt et avant la fin de droits).

 

 

2) Arrêt interrompant un contrat de travail sans dépassement.

Les jours de contrat suspendus sont strictement compris dans les dates du contrat. Les heures non travaillées ne sont pas comptées et sont emplacées par les heures CPAM à raison de 5h/jour.

Intermittent du spectacle - Arrêt maladie interrompant un contrat sans dépasser

Exemple : Arrêt maladie du 13 au 15 juillet, interrompant le contrat (du 8 au 15 juillet). Les trois jours d'arrêts sont valorisés à hauteur de 15h00 lors de la recherche des 507 heures. (à la condition qu'il y ait bien un contrat complet effectué après cet arrêt et avant la fin de droits).

 

 

3) Arrêt interrompant un contrat de travail avec dépassement.

Les jours de contrat suspendus débutent en cours de contrat mais l'arrêt se prolonge au-delà. Les jours non couverts par le contrat sont alors traités comme des jours hors contrat.

Intermittent du spectacle - Arrêt maladie interrompant contrat avec dépassement 

Exemple : Arrêt maladie du 13 au 18 juillet, interrompant le contrat (du 8 au 15 juillet) et poursuivi au-delà. Les trois jours d'arrêts sont valorisés à 15h00 lors de la recherche des 507 heures ET 3 jours sont gelés c'est-à-dire ajoutés à votre zone de recherche (à la condition qu'il y ait bien un contrat complet effectué après cet arrêt et avant la fin de droits).

Pourquoi l'Ass.-Chôm. me demande-t'elle un contrat complet après certaines situations pour les prendre en compte ?

Fin de Contrat de Travail

Pour faire ses calculs lors du ré-examen de votre situation, l'Assurance-Chômage part de votre date de fin des droits et remonte dans le temps à la recherche de la date de fin de votre dernier contrat de travail. Vous le savez, c'est la règle de base.

 

Cela signifie que si vous épuisez vos droits sur un arrêt maladie, un stage, ou une formation par exemple, les heures ou les jours gelés qui aurait pu être comptabilisés ne le seront pas. En effet, ces situations ne sont pas terminées par une fin de contrat de travail. L'Assurance-Chômage ne s'y arrêtera pas et continuera sa recherche en amont.

 

L'exception du CIF

Le Congé Individuel de Formation (CIF) rémunéré par l'AFDAS fait exception à cette règle puisque sa fin est assimilée à une fin de contrat de travail. Autrement dit, les heures et les montants perçus seront comptabilisés dans vos résultats.

 

Pourquoi faites-vous la différence entre la date d'ouverture des droits et la date de début d'indemnisation ?

Il ne faut pas confondre la période au cours de laquelle vous allez être indemnisé, et celle au cours de laquelle vous pouvez cumuler des heures.

 

Par simplification, sur votre notification d'Ouverture de droit, l'Assurance-Chômage tient déjà compte des 7 jours de délai d'attente (si vous y êtes soumis). En revanche, elle ne peut pas tenir compte de la franchise puisqu'elle ne sait pas (et vous non plus) combien de jours vont être décomptés dans les mois à venir. Donc sur ce document, vous devez comprendre que vous êtes indemnisable AU PLUS TÔT à partir du.

 

Donc sur le document de Pôle Emploi :

=> Si vous n'êtes pas soumis aux 7 jours de délai d'attente, votre date d'ouverture des droits est la date à partir de laquelle vous êtes indemnisable,

=> Si vous êtes soumis aux 7 jours de délai d'attente, votre date d'ouverture des droits se situe 7 jours AVANT la date à partir de laquelle vous êtes indemnisable.

 

Et sur MesCachets.com ?

Lorsque vous paramétrez votre espace personnel, c'est extrêmement simple : le formulaire a été rédigé dans les mêmes termes que le document de Pôle Emploi. Il vous suffit de suivre le document et tout est automatique.

 

QUE DIT LA RÈGLE :

Indemnisable à partir du :

L'indemnisation commence à l'épuisement de votre franchise (ou différé d'indemnisation) et/ou de votre délai d'attente de 7 jours, si vous y êtes soumis. La règle précise que c'est seulement à l'épuisement de la franchise que commence le décompte du délai d'attente (7 jours) et pas avant.

 

  • FRANCHISE (OU DIFFÉRÉ) : Nombre de jours déterminés par un calcul combinant entre autre salaires cumulés et heures travaillées. Son décompte se fait mois par mois jusqu'à épuisement. Attention, cela peut décaler votre première indemnisation de plusieurs mois (voir FAQ).
  • DÉLAI D'ATTENTE : 7 jours consécutifs qui se placent juste après l'épuisement de la franchise.

 

La date d'ouverture des droits.

Si les 7 jours de délai d'attente et la franchise influencent le début de votre indemnisation, cela n'influence pas le décompte de vos heures. Donc, les heures travaillées dès cette date réadmission vont pouvoir être cumulées si elle fait partie de votre période de référence.

 

 

 

Les intermittents du spectacle sont-ils concernés par les droits rechargeables ?

Non, ils ne sont pas concernés.

Les Annexes VIII et X restent régies par le protocole du 18 avril 2006 complété par les dispositions spécifiques des accords nationaux interprofessionnels du 11 janvier 2013 et du 22 mars 2014.

 Les droits rechargeables ne leur sont donc pas applicables :

  • Les demandeurs d’emploi bénéficiant d’une ouverture de droits au titre des Annexes VIII et X conservent la possibilité de faire une demande expresse de réexamen. A défaut, une réadmission est effectuée au terme de l’indemnisation.
  • Les demandeurs d’emploi bénéficiant d’une ouverture de droits autre que spectacle, et totalisant 507 heures au titre des annexes VIII et X, ne pourront pas, en revanche, solliciter une ouverture de droits spectacle avant la fin de leurs droits. 
Cumul Salaire + Allocations. Comment ça marche ?

La nouvelle réglementation mise en place au 1er juillet 2014 plafonne le montant de vos allocations si le cumul classique dépasse 140% du plafond de la Sécurité Sociale. Oui contrairement à ce que vous pouvez lire un peu partout, ce n'est pas un montant unique. Il est fixé tous les ans au 1er janvier par le gouvernement.

 En 2014 : 140% de 3 129 € font 4 380,60 € brut 

 Au 1er janvier 2015 : 140% de 3 170 € font 4 438 € brut

 

CONCERNÉ ?

Votre date d'ouverture des droits doit être postérieure au 1er juillet 2014. Si votre date d'ouverture est placée avant le 1er juillet 2014, Pôle Emploi ne doit pas appliquer ce plafond à votre calcul

 

COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour savoir si vous êtes concernés par cette partie de la réglementation, vous devez cumuler votre Salaire Brut (ou Brut abattu) du mois. Puis déterminer le nombre de jours à indemniser et le multiplier par votre Allocation Journalière Brute.

 

 

 Si le total des salaires bruts (ou bruts abattus) et de l'allocation mensuelle brute est supérieur au plafond, une nouvelle règle s'applique. Elle change le montant de votre allocation mensuelle et le calcul du nombre de jours indemnisés (donc votre date de fin).

 

1) Faire la différence entre le plafond de la sécurité sociale et le salaire brut (ou brut abattu). Vous obtenez le montant de votre indemmnisation mensuelle brute.

2) Divisez ce montant par le montant de votre AJ brute. Arrondissez toujours à l'entier supérieur. Vous obtenez le nombre de jours dit indemnisés qui seront déduits de votre capital de 243 jours.

 

EXEMPLE :

1) En septembre 2014, vous avez travaillez du 10 au 27 en tant qu'artiste pour un montant de 3 600 € bruts.

2) Votre nombre d'heures travaillés (ou de cachets) détermine un nombre de jours non indemnisables = 13

3) L'Assurance-Chômage devrait donc vous verser : Septembre 30 jours, 30-13 = 17 jours d'indemnisation. Votre AJ Brute est de 58,89 : 17 x 58,89 = 1001,13 €

4) Vérification du plafond brut : 3 600 + 1001,13 = 4 601,13 brut supérieur à 4 380,60 € brut.

 

DONC :

1) Allocation mensuelle : 4 380,60 € - 3 600 € = 780,60 € brut (au lieu de 1001,13 €)

2) Nombre de jours à indemniser : 780,60 € / 58,89 € = 13,25 arrondi à 14 (au lieu de 17).



L’AEM (Attestation Employeur Mensuelle)

IMPORTANT : Pourquoi faut-il bien vérifier son AEM ?

Ze document !

L'Attestation d'Employeur Mensuelle (AEM) est LE document qui fait foi aux yeux de l'Assurance-Chômage. C'est la traduction administrative de votre activité sur un contrat. 

 

C'est impossible ? Ah non !  C'est sur votre AEM !

Ne vous dites jamais que c'est tellement énorme qu'ils vont corriger eux-mêmes. N'oubliez pas ! Les données figurant sur l'AEM sont déterminantes pour le calcul de vos heures, revenus, date de fin, etc... Et la moindre erreur peut modifier durablement votre situation, ou même bloquer vos indemnisations.

Que faut-il vérifier sur une AEM ?

D'abord, les infos de base :

S'agit-il bien d'une AEM initiale, la première émise par cet employeur pour ce contrat ?

C'est coché dans la partie 1- ATTESTATION (AEM)

 

Attention : Si votre employeur a coché AEM complémentaire ou rectificative par erreur, ça va coincer au Pôle-Emploi. Demander à votre employeur de corriger immédiatement.

 

Mauvais nom ou mauvais numéro ? Et vos heures s'envolent !

Vérifier ensuite rapidement que votre employeur n'a pas commis d'erreur dans vos coordonnées : nom, prénom, n° SS, etc... Ne laissez jamais traîner ! Faites corriger immédiatement l'erreur par votre employeur en lui demandant de renvoyer une AEM rectificative au Pôle-Emploi.

 

Activité de l'employeur et emploi occupé

 

    • Techniciens : Chaque employeur a un code NAF qui correspond à son domaine d'activité. A chaque code NAF correspond une liste de fonctions d'activité salariée. Vérifiez bien que ces éléments correspondent. Voir la Liste relative au champ d'application de l'annexe VIII sur le site de l'UNEDIC.
    • Artistes : Pour pouvoir employer un artiste, un employeur doit être affilié et cotiser aux organismes sociaux du spectacle. S'il ne l'est pas et uniquement dans le cas d'un spectacle vivant, il peut utiliser le service GUSO (Guichet Unique du Spectacle Occasionnel). En savoir plus.

 

Puis 4 points clés !

Vérifier bien que cette partie traduit correctement le contrat que vous avez signé.

 

 

1-. Annexe : vérifier l'annexe dans laquelle ce contrat sera pris en compte.

2-. Date d'embauche et date de fin : vérifier la conformité.

3-. Motif de cessation du contrat de travail : vérifier que le motif quel qu'il soit est conforme et bien coché.(*)

4-. Nombre d'heures, de cachets et de jours : Vérifier que cela correspond bien à ce que vous avez réellement exécuté.

 

(*) : Si votre contrat est terminé mais que cette case n'est pas cochée, Pôle-Emploi va considérer que vous êtes toujours employé par cet employeur et ne tiendra plus compte des contrats déclarés après. Faites le nécessaire au plus vite.

 

IMPORTANT 

Les informations de l'AEM sont celles qui traduisent votre contrat et qui fait foi aux yeux de l'Assurance-Chômage. Si vous constatez une erreur, faite modifier cette AEM par votre employeur. Il doit alors rédiger et envoyer une AEM complémentaire ou rectificative. Si vous ne voulez pas signaler l'erreur ou que votre employeur ne corrige pas, dites-vous simplement que l'Assurance-Chômage s'en tiendra à la première AEM émise !

Avez-vous des exemples d'erreur ?

Oui, et ce sont fréquemment les mêmes !

Ce sont souvent les employeurs mal informés qui commettent des erreurs. Par méconnaissance du règlement, ils ne traduisent pas correctement la réalité de votre contrat dans l'AEM qu'ils rédigent et qu'ils adressent directement à l'administration. Il suffit souvent d'une croix dans une mauvaise case :

 

  • Originale et rectificative : Une AEM qui en corrige une autre doit être "rectificative" et non pas "originale". Sinon cela fait deux AEM identiques (même employeur, mêmes dates) qui se bloquent au Pôle Emploi.

 

  • Déclaration dans la mauvaise annexe : la valeur des heures et les plafonds sont différents d'une annexe à l'autre. Cela va influencer vos calculs (à votre avantage ou votre désavantage).

 

  • Déclaration de Cachets Groupés au lieu de Cachets Isolés : Si votre employeur se trompe de case en indiquant le nombre de cachets, les conséquences sont immédiates : un cachet isolé vaut 12 heures et un cachet groupé en vaut 8. Si cela est trop fréquent, vous perdez 4 heures par cachet ! Faites vos calculs !

 

  • Le motif de fin de contrat n'est pas coché : Tous les contrats suivants ne seront pas pris en compte car vous êtes toujours employé chez cet employeur qui n'a pas déclaré votre fin de contrat !

 

NB : Considérez que l'Assurance-Chômage ne corrigera pas ces informations même si elles ne sont pas conformes à la règlementation. Votre situation se bloquera en attendant une intervention de votre part. C'est pourquoi vous devez vérifier vos AEM.

Cela valait bien 4 heures perdues, non ?

Témoignage d'un abonné

"Je reçois un jour une AEM pour une prestation d'Artiste sur une journée. En théorie, elle aurait dû mentionner un cachet isolé de 12 heures. Or c'est la case cachet groupé (8 heures) qui était remplie.

 

Bien décidé à récupérer ces 4 heures qui me revenaient de droit, je contacte l'employeur pour lui signaler son erreur et lui demander de la corriger. La comptable me répond : "... mais enfin, vous étiez plusieurs artistes en même temps sur le tournage ! Les cachets sont donc groupés !...".

 

Hilare, ce qui a certainement nuit à la crédibilité de mon argumentation, j'ai tenté en vain d'obtenir une modification de l'AEM.

 

Alors j'ai adressé à la dame une copie des textes officiels concernant la valeur des cachets en espérant qu'elle prendrait le temps de les lire. Je ne sais pas si elle l'a fait, je n'ai plus jamais été engagé par cette production..."

Personnalisation du site

Personnalisation du site

Comment changer le montant de mon Allocation Journalière dans mon espace personnel ?

Valeur changeante

Les valeurs d'allocations journalières peuvent évoluer durant votre période d'indemnisation. Il s'agit en général de revalorisation des allocations Chômage décidées par le gouvernement.

 

Nous vous proposons de faire comme l'Assurance-Chômage et de gérer l'historique de ces valeurs.

 

C'est une des rares choses que nous ne pouvons pas faire à votre place. Mais nous vous adressons un message lors des modifications nationales. A réception du message, vous pouvez vérifier votre montant sur le site Pôle Emploi.fr et le modifier dans mescachets.com.

 

Comment faire ?

1-. Connectez-vous et rendez-vous à la rubrique Mon compte>Paramètres Ass.Chôm.

2-. Cliquez sur Ajouter ou Modifier votre Allocation Journalière

3-. Saisissez le nouveau montant net et la date d’entrée en application puis validez.

 

C’est tout ! Vos calculs se mettent automatiquement à jour !

Qu'est-ce qu'un contrat récurrent et comment en créer un ?

Comme un contrat normal !

Un contrat récurrent est un modèle de contrat que vous répétez régulièrement. Plutôt que de re-saisir les mêmes données à chaque fois, mémorisez vos modèles.

 

Mode d'emploi

Pour cela, utilisez le formulaire que vous trouverez à la rubrique Réglages>Contrats récurrents. C'est le même que pour un contrat classique.

 

1-. Donnez lui un nom facilement identifiable.

2-. Complétez toutes les données qui se répètent d'un contrat à l'autre.

3-. Validez.

 

Utilisation

1-. Ouvrez le formulaire d'ajout des contrats/AEM.

2-. Une liste déroulante vous permet de choisir le modèle que vous venez d'enregistrer.

3-. Lorsque vous le sélectionnez, les champs se complètent automatiquement avec toutes les données que vous avez pré-enregistrées.

4-. Il ne vous reste plus qu'à compléter les dates et les champs restés vides.

 

Astuce 

Complétez les champs de la zone Réception des documents administratifs mais ne cochez pas les cases. Les montants correspondants seront mémorisés mais n'entreront dans les calculs que lorsque les cases seront cochées.

 

NB : Vous pouvez créer autant de contrats type que vous le souhaitez.

 

Comment personnaliser mes critères de tri ?

Quatre critères de tri par défaut

 

  • Type d'activité (formulaire d'ajout de contrat/AEM)
  • Mode de diffusion (formulaire d'ajout de contrat/AEM)
  • Catégorie d'employeur (formulaire Employeur)
  • Type de casting (formulaire Employeur)

 

Par défaut, mescachets.com propose une série de libellés correspondants à ces critères. Ces libellés sont entièrement personnalisables : vous pouvez en ajouter, les modifier ou supprimer ceux qui ne vous intéressent pas.

 

Ajouter vos propres critères 

Vous pouvez ajouter jusqu'à 3 critères entièrement personnalisables, qui apparaitront dans le formulaire d'ajout contrat/AEM, sous les critères existants par défaut et dans vos statistiques d'activité.

 

  Cliquez pour ajouter un critère. Complétez le champ puis valider. Un nouvel onglet est apparu. Sélectionnez cet onglet et complétez votre liste.

 

Exemple d'utilisation :

Vous collaborez régulièrement avec une maison de production. Elle vous engage pour travailler pour ses différents clients et vous aimeriez connaître la répartition de vos contrats par client.

1-. Ajouter le critère "Client" puis créer votre liste de libellés correspondants.

2-. Dans le formulaire de saisie d'un contrat, sous les critères par défaut, un nouveau menu déroulant est apparu intitulé "Client". Sélectionnez le dans la liste.

 

Dans vos statistiques d'activité, un camembert spécifique est apparu et précise la répartition par pourcentage.

 

NB 

Nous vous recommandons de personnaliser vos listes le plus tôt possible pour que vos statistiques soient à jour dès votre inscription.

 

Sécurisation des données

Sécurisation des données

Comment sécurisez-vous la connexion entre mon ordinateur et vos serveurs ?

Cryptage haute sécurité

mescachets.com fait appel au protocole de cryptage SSL par chiffrement 256 bits et TLS 1.0. C'est à dire que vos informations transitent dans "un tunnel sécurisé" entre votre ordinateur et nos serveurs (https). Pour en savoir plus, cliquez sur le cadenas vert dans votre barre d'adresse.

 

Lorsque vous êtes connecté, assurez-vous que vous êtes bien à l'adresse :

 

 

 

Utilisé notamment par les banques, ce protocole garantit :

 

  • L’accès protégé à votre espace personnel par login et mot de passe
  • L’authentification du serveur par une Autorité de Certification Internationale
  • La confidentialité par cryptage et l’intégrité des données échangées

 

Ce certificat de sécurité dit “SSL” est émis par GlobalSign, la première autorité de certification de confiance en Europe. En savoir plus...

J'ai perdu mon mot de passe. Pouvez-vous me le redonner ?

Hé non !

Nous ne connaissons pas votre mot de passe. Lors de votre enregistrement, il est généré aléatoirement par le système et crypté lors de son enregistrement. Il est donc indéchiffrable.

 

Procédure Mot de passe oublié

 

 

Rendez-vous sur la page S'identifier puis cliquez sur Mot de passe oublié et suivez la procédure. Vous en recevrez un nouveau par email. Connectez-vous avec et modifiez le au plus vite pour un autre plus facilement mémorisable.

 

A personne !

Ne le communiquez à personne même pas à nous. C'est l'intégrité de vos données qui est en jeu. 

Votre stockage dans le cloud est-il confidentiel ?

Serveurs français

Les serveurs de mescachets.com sont basés en France (Région Nord). Nous sommes donc soumis à la législation française qui est particulièrement stricte sur les conditions de stockage et de conservation des données personnelles. La CNIL est la garante de la loi dite "Informatique et Libertés". A notre demande, et à l'examen de notre organisation, elle nous a attribué l'agrément n°1471237 qui définit le cadre des informations que nous pouvons stocker pour votre compte.

 

Politique de confidentialité : un engagement supplémentaire.

Depuis son ouverture, mescachets.com a élaboré une politique de confidentialité qui est intégrée à ses Conditions Générales de Vente. C'est pour vous utilisateur une garantie de recours supplémentaire si nécessaire.

 

Stockage à l'étranger ? Confidentialité en danger !

Lorsque vous devez choisir une solution proposant du stockage de vos données personnelles, assurez-vous que les serveurs sont bien basés en France, soumis à la réglementation française.

Les solutions de stockage comme Google Drive, SkyDrive, DropBox,... sont basés sur le territoire américain et dépendent donc de la législation outre-atlantique beaucoup plus souple. Les événements de juin 2013 (PRISM) montrent que ces organisations ne peuvent garantir à leurs utilisateurs que leurs données vont vraiment rester confidentielles.

 

 

 

Comment choisir un bon mot de passe ?

A savoir tout d'abord

Votre mot de passe est strictement confidentiel. Ne répondez jamais à un message vous demandant vos identifiants et mots de passe. En aucune circonstance, MesCachets.com ne vous demandera de communiquer ces informations.

 

D'autre part, lors du choix du mot de passe, ne choisissez JAMAIS un mot de passe figurant dans un dictionnaire. Les logiciels de cracks commencent toujours par ça.

 

Trouver un mot de passe facilement mémorisable 

Un bon mot de passe doit être sûr mais aussi facilement mémorisable par son propriétaire. Il doit être facile à saisir et ne doit pas nécessiter de multiples copies ou pense-bêtes. Il ne faut cependant pas qu'il soit trop simple ou trop facilement identifiable.

 

Une méthode consiste à prendre comme mot de passe la liste des premières lettres d'une phrase, d'une expression que vous connaissez bien, en y introduisant le cas échéant de la ponctuation, des chiffres ou majuscules.

 

Exemple :

- Prenez le titre d'une chanson : La complainte du phoque en Alaska.

- La liste des premières lettres est : LcdpeA

- Nous vous conseillons d'éviter la majuscule du début. Vous obtenez donc : lcdpeA

- Cette chanson a été composée en 74, ce qui permet de rajouter des chiffres et un signe de ponctuation.

- Vous obtenez ainsi un mot de passe qui est difficile à décrypter et que vous n'aurez aucune difficulté à retrouver : lcdpeA.74

Je ne comprends pas !

Je ne comprends pas !

Je me suis abonné mais je ne reçois aucun mail de votre part ? Pourquoi ?

Vérifiez dans vos spams !

Il peut arriver que votre Fournisseur d'Accès Internet (FAI) considère nos messages comme "Spams" ou "Indésirables".

 

Nous vous conseillons donc de vérifier ces dossiers dans votre messagerie. Si nos messages s'y trouvent, sélectionnez en un et "valider" le comme "désirable". Tous nos messages passeront alors la barrière de votre serveur de messagerie.

 

ATTENTION : Pour encore plus d'efficacité, rendez-vous directement sur le serveur "webmail" de votre FAI en passant par Internet (ex: http://webmail.bbox.fr).

Si vous ne connaissez pas son adresse, tapez "webmail" suivi du nom de votre FAI dans un moteur de recherche, et munissez-vous de vos codes d'accès mail.

Les pages s'affichent puis disparaissent. Que se passe-t-il ?

Mettez votre navigateur à jour !

Dans tous les cas, nous vous recommandons d'utiliser un navigateur de génération récente. Firefox, Chrome ou Safari. Comme tous les professionnels de l'internet, nous vous déconseillons Internet Explorer. Mais si vous y tenez, assurez-vous qu'il s'agit au minimum de la version 8. 

 

Vieux nanards !

Certains navigateurs rares ou anciens (AOL, Netscape) ne répondent pas ou plus aux normes W3C, l'organisme mondial qui définit les normes standards pour la programmation des sites internet. L'utilisation de ces vieux outils est sans danger mais pourrait engendrer des dysfonctionnements notamment lors des affichages.

Je suis perdu ! Comment rejoindre le menu ?

Retour au menu principal

Cliquez simplement sur votre nom d'utilisateur en haut à droite.

 

Je recevais, mais je ne reçois plus vos messages mails. Pourquoi ?

Vérifiez dans vos spams !

Nous avons récemment changé le serveur de mescachets.com et par la même occasion l'adresse mail d'expédition.

 

Malgré tous nos efforts, il peut arriver que votre Fournisseur d'Accès Internet (FAI) considère nos messages comme "Spams" ou "Indésirables".

 

Nous vous conseillons donc de vérifier ces dossiers dans votre messagerie. Si nos messages s'y trouvent, sélectionnez en un et "valider" le comme "désirable". Tous nos messages passeront alors la barrière de votre serveur de messagerie.

 

ATTENTION : Pour encore plus d'efficacité, rendez-vous directement sur le serveur "webmail" de votre FAI en passant par Internet (ex: http://webmail.bbox.fr).

Si vous ne connaissez pas son adresse, tapez "webmail" suivi du nom de votre FAI dans un moteur de recherche, et munissez-vous de vos codes d'accès mail.

Remonter en haut